Je ne suis pas une sirène

PERFORMANCE THÉÂTRALE ET MUSICALE | DÈS 14 ANS
Compagnie Coup de Poker

Mercredi 9 mars 19h
Durée 1h
Séances scolaires : Jeudi 10 mars 10h30 | 14h30
Médiathèque Voyage en Pages
Saint-Nicolas-d'Aliermont

Tarif C | Réserver

 

Jeu Lola Naymark.
Batterie Thibault Perriard

« On se réveille affamé de ne pas avoir été ce que l'on souhaite… Où ai-je lu cette phrase ? » Gabrielle Zalapi
______

Annie Ernaux, Christiane Taubira, Nancy Huston, Constance Debré, Fatima Daas, Sophia De Seguin... Ce ne sont pas des autrices de textes dramatiques et leurs œuvres n'ont pas été écrites pour être mises en scène. Ces paroles de femmes nous disent-elles la même chose lorsqu'elles sont sur le papier et lorsqu'elles retentissent dans la pièce ? Ces mots, faut-il les dire pour qu'ils soient entendus ? Par le théâtre, Guillaume Barbot rompt l'intimité de la lecture, celle que nous gardons pour nous, silencieusement, et révèle ainsi toute leur puissance. Lus successivement, poussés par la musique de Thibault Perriard et l'interprétation de Lola Naymark, ces textes prennent soudainement une résonance nouvelle. À travers un travail d'écoute et d'improvisation entre voix et batterie, la musicalité et la sensibilité de chaque texte se révèlent pour dépeindre avec émotion le tableau d'une société que nous ne connaissons que trop bien.

Quarante-cinq minutes. C'est le temps de la représentation et par conséquent celui qui nous est accordé pour faire entendre et écouter toutes ces voix. Lorsque le temps sera écoulé, tout restera en suspens : les mots, la musique, les voix, les pages au sol. Pas de "noir", pas de fin signifiée. Il n'y a pas de fin car on ne fait taire personne. Les paroles des autrices continueront de planer dans le silence.

ATELIER DÉCOUVERTE
______
Atelier d'écriture
➔ Mar. 8 mars | de 14h30 à 17h30 | Médiathèque de Saint-Nicolas-d'Aliermont dès 14 ans | Infos & résa

© Photo : DR

Production : Cie Coup de Poker Coproduction : Le Tangram, Scène Nationale d'Evreux

Site de la compagnie

Avec la compagnie Coup de Poker, nous avons créé Anguille sous roche d'après Ali Zamir en 2019 puis  Alabama Song de Gilles Leroy en 2020. Deux portraits féminins écrits par des hommes. 
Nous avons lu pendant ces deux années de travail de nombreux romans contemporains écrits, eux, par des femmes. Comme un écho, un prolongement, un contrepoids parfois.  Ces  lectures  qui  servent  de  pensées  et  d'imaginaires  communs  pendant  les  répétitions,  restent  le  plus  souvent  secrètes.  Nous  en  avons  eu  envie  d'en  extraire  les  pages  qui  nous interpellaient. Qui dessinaient, chacune à leur manière, elles aussi, un portrait. Des portraits. Des portraits de femme. 
Le spectateur choisi un des livres posés au sol pour que la comédienne le lise. Comment choisir ? Par la couverture ? Sa couleur ? Son épaisseur ? Par le titre ? Par le nom de la romancière ? Par instinct ? Mais comment choisir un livre dans une bibliothèque, une librairie ? La première rencontre avec un roman est toujours intime, aléatoire, animale… c'est cette prise de risque, ce hasard que nous mettons en scène. 

L'actrice et le musicien (batteur et guitariste) installent les spectateurs tout autour d'eux, en demi-cercle, puis disposent une vingtaine de romans au sol. Un compte à rebours est lancé, à vue : 45 minutes… tout s'arrêtera au moment très précis de la sonnerie...  
La performance consiste alors à lire – interpréter et mettre en musique des extraits de ces romans, sans ordre préétabli. De faire entendre toutes ces langues. Toutes ces voix. De créer des  passerelles  de  sens,  de  sensation,  de  musicalités.  De  laisser  le  hasard  de  la  rencontre  guider le spectacle. 

Les spectateurs tireront au sort les livres qui les intriguent, et découvriront alors, des extraits de :
Annie Ernaux, Virginie Despentes,  Gabriella Zalapi, Amandine Dhée, Pauline Delabroy-Allard, Christiane Taubira, Gisèle Halimi, Nathalie Léger, Constance Debré, Fatima Daas, Sophia De Seguin, Clarissa Pinkola Estés, Nancy Huston, Lola Lafon …
Tous les romans de la performance sont des romans contemporains, et le corpus évolue et évoluera avec le temps et les différentes rentrées littéraires. 
L'objectif est de faire entendre des écritures nouvelles, des femmes d'aujourd'hui (et le plus souvent de jeunes romancières) qui ont choisi l'écriture comme moyen d'expression. Ces  femmes  sont  vivantes,  parlent  de  notre  monde,  sont  accessibles,  peuvent  être  contactées (par nous ou par leur maison d'édition) pour des échanges, des rencontres.  Chaque  professeur  peut  prendre  à  son  compte  certains  des  textes  tirés  au  sort  lors  de  la  performance. Et travailler autour. 
Le choix des livres qui composent le corpus évoluera avec le temps et nos futures lectures, découvertes... 
Nous pouvons vous transmettre quelques extraits à faire lire aux spectateurs en amont de notre rencontre. 
Le  journal  de  la  création  de  Nancy  Huston  est  également  très  intéressant  pour  avoir  un  aperçu plus historique de la place de la femme en tant que romancière. 

AUDE (Cœur de vie)
Je sens mon corps brûler si fort. Ça part du fond de ma gorge et ça irradie chacune de mes cellules. Il faut que je lui dise, que je lui crie à quel point mon cœur bat, se fracasse et se torture en moi. J'ai un putain de poignard dans la poitrine rien qu'en pensant à sa façon de poser les yeux sur moi. Je vais la regarder droit dans son âme, la percer de mes mots, fouiller au fond d'elle-­‐même pour lui montrer ce que j'aime. Je vais la frapper, laisser sur sa gueule une infime trace de tout l'amour qu'il y a dans mon être misérable et fragile. Dans mes yeux   a  tout  ça  qui  remonte,  un  océan  de  sentiments,  de  disputes  un  peu  futiles,  des  baisers  salés  après  s'être  énervé,  des  sourires  sincères  du  matin.  Je  vais  lui  pleurer  la  vie  à  cette idiote qu'elle comprenne.

NOAH (et alors ?)
Alors même si je n'ai que 16 ans, j'ai besoin de parler, de m'exprimer parce que ça me brûle la gorge. 
C'est décidé, je serai le porte-­‐parole de ces femmes ; il faut que je n'oublie aucune. 
Je ne suis pas belle. Et alors ! Tant pis. 
Il y a certes des femmes meilleures que moi mais nous sommes toutes différentes. 
Même  si  je  suis  moche  au  moins  je  suis  drôle.  C'est  grâce  à  mon  humour  et  à  ma  personnalité que j'ai des amis.
Franchement, j'en ai marre des reproches, si je me soucie du regard des gens, je ne pourrais jamais rien faire. C'est ma vie, mon corps et j'en suis fière

NELCY (la rupture)
Tu bois trop, dès qu'on part dans un bar, tout le temps-­‐là, un shot, un shot, un shot, un shot. L'alcool tu le savoures petit à petit mais quand t'en abuses la mort te bois cul-­‐sec. Blague à part tu sais Sarah je n'ai pas envie d'être en couple avec une femme qui débute sa carrière d'alcoolisme, certes j'aime le regard que tu me lances lorsque tu fumes mais je sais qu'entre toi et moi ça ne pourrait pas fonctionner, je pense que si tu avais à choisir entre moi et une dernière cigarette tu choisirais cette clope car on la jette plus facilement.
Tu sais Sarah je ne vais pas te faire les phrases typiques, tel que :
Le faux cul : "Ce n'est pas toi, c'est moi"
Le faux cul bis : "Je penses que je fais la plus grosse erreur de ma vie mais je te quitte"
Le penseur : "Tu mérites tellement mieux que moi", il y a quoi encore AH oui
La future mère de famille : "Je ne suis pas prêt à m'engager"
Le dragueur fou : "Je t'aime mais j'ai besoin de retrouver ma liberté de rencontrer d'autres filles, de profiter encore de mon célibat"
Le traumatisé : "J'ai trop souffert, je ne sais plus aimer"
Le voyant : "Plus j'apprends à te connaitre plus je vois que tu seras malheureuse avec moi, c'est mieux qu'on arrête là"
La fifille à sa maman : " Je t'aime mes ma famille ne l'accepte pas"
Le capitaliste : "Je n'arrive pas à m'investir dans notre relation"
Le flippé : "J'ai peur de ne pas être capable de t'offrir ce que tu veux. Je préfère de quitter plutôt que de faire souffrir"
Le poétique lover : "Tu seras toujours quelqu'un de spécial pour moi"
La tortue : "C'est allée beaucoup trop vite entre nous, il vaut mieux s'arrêter là" L'architecte du bonheur : "On s'aime trop on va se détruire"
Le dépressif : "Je ne suis pas fait pour le bonheur"
Dépressif bis : "Tu es trop bien pour moi",
Le kit kat : "J'ai besoin de faire une pause",
Le gros mytho : "J'aimerais qu'on reste amis".

GUILLAUME BARBOT ‐ mise en scène
Formé  comme  acteur  à  l'ESAD  (école  nationale  à  Paris), Guillaume Barbot fonde la compagnie Coup de Poker en 2005 en Seine et Marne. Il en assure la direction artistique. Il y est auteur et metteur en scène  d'une  dizaine  de  créations  dont dernièrement : CLUB  27  (Maison  des  Métallos,  Théâtre  Paris  Villette,  TGP  à  St  Denis),  NUIT  (Prix  des  lycéens Festival  Impatience  2015  au  Théâtre  National  de  La  Colline),  HISTOIRE  VRAIE  D'UN  PUNK CONVERTI  A  TRENET  (en  tournée),  ON  A  FORT  MAL DORMI (Théâtre de Rond Point), AMOUR et HEROE(s)  (Théâtre  de  la  Cité  Internationale).  En  2019,  ANGUILLE  SOUS  ROCHE  (TGP  et  Tarmac), autre solo féminin sous forme de théâtre concert, diptyque avec ALABAMA SONG
Il développe un travail visuel et une écriture de plateau, à partir de matière non dramatique, mêlant  à  chaque  fois  théâtre  et  musique.  Il  est  accompagné  de  différents  artistes,  rencontrés  pour  la  plupart  en  écoles  nationales.  Ensemble,  ils  proposent  un  théâtre  de sensation qui donne à penser, un théâtre politique et sensoriel.
La compagnie a été en résidence au Théâtre de la Cité Internationale (2017), au TGP – CDN de  Saint-Denis  (2018,  2019),  et  est  associé  au  Théâtre  de  Chelles  depuis  2015.  Elle  est  conventionnée par la DRAC Ile‐de‐France.
Il écrit également pour la littérature. Son premier roman « Sans faute de frappe » publié aux éditions d'Empiria, avec le photographe Claude Gassian. Il met en scène aussi dans l'univers musical : à l'opéra de Montpellier avec l'ensemble baroque Les Ombres, à Alfortville avec le chanteur Louis Caratini… Il est aussi co-directeur artistique des Studios de Virecourt, lieu de résidence pluridisciplinaire près de Poitiers qui défend la création originale. 

LOLA NAYMARK - comédienne
Lola  Naymark  est  comédienne,  auteure  et  metteure  en  scène.  Diplômée  d'un  master  en  philosophie  politique, elle intègre la Classe Libre du Cours Florent. Elle joue au cinéma sous la direction entre autres de F. Dupeyron, E. Faucher  (Brodeuses  :  nommée  aux  césar  du  meilleur  espoir  féminin,  prix  Michel  Simon,  ...)  et  intègre  la famille  de  R.  Guédiguian  avec  qui  elle  travaille  à  plusieurs  reprises  (Au  Fil  d'Ariane,  Une  Histoire  de  fou, L'Armée du crime). … Au théâtre, elle travaille avec T. de Peretti, J. Malkovich, D. Long,... . Elle joue seule en scène La nuit je suis Robert de Niro, écrit par G. Barbot et mis en scène par Elsa Granat. Elle fonde la Cie L'Hôtel du Nord à  Dunkerque  et  crée  Pourtant  elle  m'aime  à  la  SN  du  Bateau Feu en 2016. Sa deuxième mise en scène, Les rues n'appartiennent  en  principe  à  personne  sera  créée  en  octobre  2018  au  Studio-Théâtre  de  Vitry  et  au  CDN  de Béthune. 

THIBAULT PERRIARD  - Batterie
Au  cours  de  ses  études  (musicologie  à  la  Sorbonne,  CNSMD  de  Paris),  Thibault  Perriard  s'entoure  de musiciens à l'avant-garde du jazz, et notamment au sein des groupes Slugged et OXYD. Ce dernier est nominé aux Django  d'Or  en  2010  et  lauréat  des  tremplins  Jazz  à  Vienne et des Trophées du Sunside où il décroche en tant que  soliste  une  mention  spéciale  du  jury.   Une  discographie  éclectique  ainsi  que  de  nombreuses tournées  en  France  et  à  l'étranger  sont  pour  lui  autant  d'occasions  de  se  produire  avec  des  musiciens  tels  que Marc  Ducret,  Nelson  Veras,  Denis  Guivarc'h,  Laurent  Cugny,  Magic  Malik,  Giovanni  Falzone,  Jean-Charles Richard  ou  Mina  Agossi.   Il  collabore  avec  des  danseurs  (Duo  Physis  avec  la danseuse  R.  Ardeno),  des  vidéastes  (Focus  Collectif)  et  des metteurs en scène et acteurs dont plusieurs créations de  Samuel  Achache  et  Jeanne  Candel  (Le  crocodile  trompeur…) où il est à la fois acteur et musicien. 
Enfin, il co-fonde en tant que guitariste, batteur
et chanteur lead le groupe de brit‐pop Tomboy.