L'Équation

THÉÂTRE | DÈS 13 ANS
Mise en scène Fabio Alessandrini,
Compagnie Teatro di Fabio

Jeudi 3 mars 20h
Durée 1h10
Le Drakkar
Tarif A | Réserver

 

Librement inspiré d'oeuvres de Franz Kafka, ltalo Calvino, Albert Einstein, Stephen Hawking, Michel Cassé et d'autres sources scientifiques. Regard extérieur Karelle Prugnaud. Collaboration à la dramaturgie Riccardo Maranzana. Création vidéo Claudio Cavallari. Lumière Jérôme Bertin. Univers sonore Nicolas Coulon. Avec Fabio Alessandrini.

Kafka, Darwin, Calvino, Einstein, Dirac… Matière, antimatière, comédie, galaxies, biotechnologies, quanta, poésie…
______

L'Équation retrace l'histoire du monde, du Big-Bang à nos jours. Nourri des théories de Darwin autour de l'évolution, des réflexions d'Einstein sur la relativité ou encore des oeuvres de Kafka et de Calvino, le spectacle est un hymne à l'imagination, à la soif de connaissance et à l'amour de la vie. Le récit prend place à la frontière entre narration et action théâtrale et s'inscrit dans une recherche des liens entre théâtre, littérature, science et nouvelles technologies, à travers le croisement du jeu, de l'image vidéo et de la suggestion sonore. Le plateau devient alors le lieu idéal pour un voyage dans le temps, hors du temps. Un voyage de quinze milliards d'années au coeur de l'Univers, entre science, littérature et comédie ! L'intérêt de Fabio Alessandrini pour la biologie, l'astronomie et l'histoire se fond naturellement avec son talent pour le comique, le fantastique et le paradoxe.

______

« Fabio Alessandrini, beau parleur et beau joueur, assume son dessein vertigineux magistralement aidé en cela par la création vidéo de Claudio Cavallari, brillant inventeur de cosmogonies changeant en permanence au doigt et à l'oeil, tandis que Nicolas Coulon, maître du son, a su créer une musique des sphères étonnement crédible. Le tour de force de L'Équation consiste en un subtil mélange d'érudition et de familiarité. » L'Humanité

© Photo : Roland Baduel.

Coprods : Cie Teatro di Fabio, Espace Jean Legendre – Théâtre de Compiègne. Coréalisation : Théâtre La Reine Blanche – scène des Arts et des Sciences – Paris. Soutien : DRAC Hauts-de-France, Région Hauts-de-France. Département de l'Oise, Villes de Paris, Saint-Quentin et Compiègne, SPEDIDAM.

Site de la compagnie

« Quand le monde cesse d'être le lieu de nos désirs et de nos espoirs personnels, quand nous l'observons en hommes libres, avec admiration, curiosité et attention, nous entrons dans le royaume de l'art et de la science. Si nous décrivons ce que nous voyons et que nous sentons à travers la logique, c'est de Ia science, si nous le racontons à travers l'intuition et l'imagination, alors nous sommes dans l'art. Ce qui unit l'art et les sciences, c'est le dévouement passionné qui dépasse la volonté et les intérêts personnels »

Albert Einstein

L'imagination, cœur de la Science
J'ai une mémoire de quinze milliards d'années.
Je porte en moi le fleuve de la vie, de la mienne et de tout ce qui est connu, imaginé, rêvé.
Mes cellules se souviennent de quand j'étais singe, poisson, anémone, bactérie, jusqu'au Big-bang, lorsque nous étions tous en un point et le temps n'existait pas. Pas encore...
Pas d'une vie à l'autre
Pas de passage d'une vie à l'autre comme vous l'entendez, comme vous la voyez
J'ai traversé des bouts de vies, je suis passe à travers les vies
J'ai été, pour un instant, le souffle de vent tant espéré par la voile
L'odeur de la peur du marin perdu dans la nuit de ses vagues
L'éblouissement de l'armure du jeune guerrier sous le soleil du retour
Le silence élégant et patient de la geisha...
Je suis le saut de gazelle des filles qui courent dans la broussaille
Je suis le souffle meurtrier des machettes qui effleurent le dos de ces filles
Je suis la terreur de l'autre
Je suis un chat
Je suis une écharde de la table de la dernière cène
Je suis le rêve d'un jeune garçon qui demain rêvera de toi
Je suis...

Ni conférence, ni one-man-show. L'Equation est plutôt un voyage intellectuel, physique, émotionnel et sensoriel, un dialogue entre les énergies de la scène et de la salle. C'est le résultat d'un travail d'équipe, ou l'écriture, la mise en scène, le jeu, l'image vidéo, le son et la lumière voyagent ensemble dans l'espace-temps du plateau, à la recherche de bourgeons de poésie, de gouttes de lumière.

Dans un récit qui n'a pas peur de creuser à rebours, notre personnage nous guide sur le long chemin de l'évolution, depuis le Big-Bang jusqu'à nos jours. Les théories de Darwin autour de l'évolution, les réflexions d'Einstein sur la relativité, les recherches récentes dans les domaines de la mécanique quantique, de l'astrophysique, de la biotechnologie et de l'optogénétique, les luttes serrées entre les courants transhumanistes et les mouvements bio-conservateurs, rencontrent la force poétique, morale et fantastique des œuvres de Kafka et de Calvino. L'amour de ce dernier pour la biologie, l'astronomie et l'Histoire, se fond naturellement avec son talent pour le comique et le paradoxe.

« Ce n'est pas la plus forte ni la plus intelligente des espèces qui survivra, mais celle qui est la plus apte à changer »

Charles Darwin

Littérature, Science et Comédie s'attirent, se fondent sur scène et nous rappellent que nous sommes une seule, magnifique et drôle de chose, un reste d'étoile explosée fluctuant dans l'immense océan des milliards de galaxies qui nous bercent.

Dans L'Équation, l'image vidéo ne se réduit pas à une simple fonction de support esthétique, elle interagit avec le comédien, souvent en direct. Un élément de narration qui multiplie les degrés de perception, d'interprétation et de compréhension du spectateur. 

Bien qu'il explore l'univers des sciences, ce spectacle est avant tout un hymne à l'imagination. Car «sans imagination - disait Albert Einstein - il n'y aurait jamais eu de découvertes scientifiques ».

NB : Point n'est besoin d'être un scientifique pour apprécier ce spectacle, qui aborde de façon accessible des thèmes d'ordre éthique, philosophique et social.

« La distinction entre le passé le présent et le futur n'est qu'une illusion, quoique persistante »

Albert Einstein

Fabio Alessandrini

« Spectacle drôle et délicieux ». Le Masque et la plume - France inter

« Coup de cœur ! Spectacle très maitrisé, très réussi, courez-y vite!» La Tête au Carré - France Inter

« Spectacle savant et savoureux, beaucoup d'humour et d'émotion. Une belle présence, une personnalité forte et chaleureuse. A partager ». Figaroscope

« Un texte drôle et vertigineux. Une mise en scène très visuelle d'un très grand style. Beau et spectaculaire ». Franceinfo Culture

« Un spectacle audacieux et terriblement original, aussi beau que ludique, instructif et intelligent, où l'imagination est mise en avant. Superbe travail visuel ». Froggy'delight

« Un spectacle d'une grande densité intellectuelle. Le comédien force l'admiration, tant son jeu est talentueux. A ne pas manquer, un joli moment de grâce théâtrale ». Sortir-à-Paris