Jeu. 22 > mar. 27 oct.

Durée 1h15
RÉSERVER

En tournée en pays dieppois
Contactez l'équipe billetterie pour connaître les lieux d'accueil et les horaires du spectacle !
Tarif B

Nos amis les livres
(de l'importance de la lecture sur le développement cognitif de l'Humanité)

CONFÉRENCE BURLESQUE | DÈS 12 ANS
Compagnie du Dagor

Une vraie-fausse conférence sur les livres jeunesse d'autrefois.
______

Deux grands spécialistes de la littérature jeunesse, Sylvie Berthelot et Jean-François Bellachon, sont en tournée dans les médiathèques et bibliothèques du pays dieppois. À l'aide de graphiques très très scientifiques et de lectures d'extraits de livres lus de manière très très théâtrale, ils partagent leur immense savoir et leur passion débordante pour la lecture… La maladresse, la mauvaise foi et l'absence de limites de ces deux conférenciers – pas tout à fait compétents – déclenchent inévitablement les rires et on se met à les aimer autant qu'à les détester. Sur un mode burlesque, voire clownesque, ce sont le repli sur soi, le conformisme et la peur de la nouveauté qui sont dénoncés. Tout en n'oubliant pas les textes fondateurs de la littérature jeunesse, d'Alice au pays des merveilles au Club des 5, cette drôle de conférence est un appel à s'ouvrir aux écritures d'aujourd'hui et à garder un oeil toujours attentif à tout ce qui pourrait nous racornir l'esprit.

De et avec Nadine Béchade et Thomas Gornet. Sur une proposition d'Alban Coulaud (O'Navio théâtre). Collaboration artistique Julien Bonnet.

© photo : Thierry Laporte

Site de la compagnie

La Cie du Dagor est née en 2001 à Limoges.

Nous sommes trois à en assurer la direction artistique : Marie Blondel, Julien Bonnet et Thomas Gornet, issus et issue de l'Académie théâtrale de l'Union.

Tour à tour metteur.se en scène, comédien.ne, chanteur.euse, auteur.trice, nous suivons une même ligne thématique et artistique au gré de nos différents projets.

Toutes nos créations questionnent la place de l'individu dans la société qui l'entoure et les différentes manières et voies qu'il emprunte. Que nous empruntons, chacune et chacun d'entre nous.

Nous croyons au pouvoir des images poétiques, des choses suggérées plutôt que démontrées.
Nous sommes persuadé.e.s que le sens et l'émotion surgissent de presque rien, dans les interstices, les silences et les frottements, toujours à la frontière du comique et du drame.