SAMEDI 16 MAI 11H
durée 40 min
RÉSERVER
séances scolaires
jeu 14 mai 10h | 14h30
ven 15 mai 10h | 14h30
LE DRAKKAR
tarif D
CONTE D'OMBRES ET D'OBJETS
JEUNE PUBLIC
dès 6 ans

Filles & Soie

D'APRÈS LOUISE DUNETON
MISE EN SCÈNE SÉVERINE COULON
COMPAGNIE LES BAS-BLEUS

Qu'il est long et douloureux le chemin qui mène au prince charmant !

Dans Filles & Soie, Séverine Coulon parle avec humour et cruauté de féminité ainsi que du corps de la femme, de sa vieillesse et de ses défauts, de ce qu'on doit lui faire subir pour le parfaire.
Seule en scène, dans un espace réduit fait de papier, sorte de carcan ne laissant apparaître que quelques fragments de son corps, elle évoque le chemin que doit parcourir une femme pour s'émanciper, un chemin intime et universel. En s'inspirant de l'album illustré de Louise Duneton dans lequelle celle-ci adapte trois contes traditionnels (Blanche Neige, La Petite Sirène et Peau d'âne), Séverine Coulon interroge les rôles que l'on nous impose. Quelques traits de dessin, du papier de soie, des objets du quotidien suffisent à raconter l'histoire d'une adolescente obligée de fuir dans la forêt une belle-mère qui jalouse sa beauté. Ces histoires au féminin, racontées sur le ton de la légèreté parlent aux petits comme aux grands et même peut-être plus aux grands !

« Séverine Coulon met en perspective avec humour le diktat du devoir de beauté. Elle évoque aussi la question de la féminité et la représentation du corps de la femme. Ce seul-en-scène est tout à la fois léger et surprenant. » Télérama

Librement adapté de Les Trois Contes de Louise Duneton. Mise en scène Séverine Coulon. Assistée de Jean-Louis Ouvrard. Interprétation Elise Hôte. Collaboration artistique Louise Duneton. Composition musicale Sébastien Troester. Chorégraphie Lætitia Angot. Création lumière Laurent Germaine. Construction décors Olivier Droux. Assistanat mise en scène théâtre d'objet Benjamin Ducasse. Régie Stéphanie Petton ou Rémi Le Bian. Textes Louise Duneton et Séverine Coulon.

Production déléguée : Théâtre à la Coque (Hennebont–56). Coproductions : Très Tôt Théâtre, scène conventionnée jeunes publics – Quimper, le Bouffou Théâtre dans le cadre de la mission compagnonnage Marionnette (Hennebont 56), Théâtre Le Strapontin – scène de territoire pour les arts de la parole (Pont-Scorff 56), Coopérative de production de Ancre, réseau des professionnels du jeune public en Bretagne, Centre Culturel Jacques Duhamel-Vitré, la Maison du Théâtre de Brest, CRéAM – Dives/Mer, le Mouffetard-Théâtre des arts de la marionnette (Paris), DSN – Dieppe Scène Nationale. Soutiens : la C.C.A.S Activités Sociales de l'Énergie, le département du Morbihan, le Conseil Régional de Bretagne. Ce spectacle bénéficie d'une aide à la création du Ministère de la Culture – DRAC Bretagne. Mécénat : Les Pavés Du XXe (Paris).

© photo : Jean Henry

Site de la compagnie

Seule en scène, Séverine Coulon revisite les contes de Blanche-Neige, La Petite Sirène et Peau d'Âne pour questionner notre vision de la féminité. Elle évoque avec humour et dérision l'obsession des apparences inculquée aux fillettes dès le plus jeune âge.

L'album Les trois contes (à consulter sur : http://louiseduneton.com/les-3-contes) de Louise Duneton, sert de trame narrative à ce spectacle. De l'album à la scène, les dessins de cette jeune artiste prendront des formes différentes, mués tour à tour en figurines de soie, traités en théâtre d'objet, incarnés par une comédienne toute en rondeurs.

Fidèle à l'esthétique de la dessinatrice, la comédienne et marionnettiste défait les stéréotypes et transforme le récit au gré de sa fantaisie. Ces histoires au féminin racontées sur le ton de la légèreté parlent aux petits comme aux grands, aux garçons comme aux filles à partir de 5 ans et ouvrent des passages insoupçonnés vers les contes de notre enfance.

Le personnage d'Anne. Séverine Coulon interprète Anne, cette Anne qui est mal dans sa peau... d'Anne et qui pense trouver le bonheur avec une robe couleur du temps, de la lune ou bien une peau couleur du soleil...

Alors elle essaie la peau des autres, pourquoi pas celle de Blanche-Neige ou bien encore se glisser dans la peau de la sirène : la plus séduisante des princesses ? Comment trouver sa peau à soi....

Blanche-Neige et la Reine aborde le sujet de la belle-mère qui ne supporte pas de vieillir et qui a tant de mal à « sortir » la tête de son miroir. Blanche-Neige en vieillissant devient comme elle, obnubilée par son image et, malgré un dénouement heureux, le schéma se perpétue de génération en génération. Ce conte se joue en deux dimensions, les personnages de l'album sont recréés en soie et peints sur scène sur un écran de papier cachant en partie le corps de la comédienne afin que l'on ne voit que bras et visage nus.

Le Prince et la Petite Sirène. La sirène, à fin de séduction, souffre le martyr en échangeant sa queue contre des jambes humaines qu'elle enfile comme des bas dans un dressing. Au final, le prince épouse une jeune fille avec une queue de poisson et la sirène regrette peut-être de s'être épilé les écailles... Ce conte est traité en théâtre d'objet sur un ton léger et drôle. Apparaissent les jambes nues de la comédienne ainsi que des accessoires et « objets de torture » féminins (bas, escarpins, épilateur, bigoudis).

Après des études d'art dramatique au Théâtre-École du passage (direc-tion Niels Arestrup), elle intègre la Compagnie Tro-Héol participant à la professionnalisation et à l'implantation de celle-ci en Bretagne en 2003. L'aventure dure 9 ans et elle créé au sein de cette compagnie, son propre spectacle de marionnettes Il faut tuer Sammy (A. Madani) en 2005.

Appréciant l'exigence et la qualité du travail de Serge Boulier, elle intègre le Bouffou-Théâtre à la Coque pour la création de La Mer en Pointillés (Molière du spectacle jeune public en 2007) dans laquelle elle joue depuis lors (plus de 1000 représentations). Elle est également interprète dans : Le Kitch-Club, Être Peut-être et la toute dernière création Comic Strip. Elle est aussi assistante de mise en scène et co-signe Toi du monde en 2013 avec Serge Boulier.

Depuis 2012 en tant qu'artiste associée au Théâtre à la Coque (lieu compa-gnonnage-marionnette) elle intervient en direction d'acteur et regard ex-térieur auprès des compagnies accueillies en résidences. Amoureuse de la scène depuis toujours, elle ne se limite pas aux arts de la marionnette et a collaboré à de nombreuses créations tant dans l'univers de la marionnette (Drolatic Industry, La Général Électrique, L'Arc Electrique, Les Voyageurs Immobiles, Les Yeux Creux, Appartement B, Anima Théâtre, Les Mala-droits, Tro-Héol, Bouffou-Théâtre) que dans celui de la danse (Cie Eskem, Cie Ouragane) ou bien encore de la musique (Cie Cahpa).

"Le théâtre drôle et intelligent de Séverine Coulon (...) Seule en scène, Séverine Coulon joue avec beaucoup d'humour et de sensibilité sur les stéréotypes féminins afin de permettre aux plus jeunes comme aux adultes de se questionner sur les notions de conditionnement relatives aux codes de la féminité." Le Piccolo

"La fragilité de ce moment où l'interprète redevient femme est proche de la grâce. Ce grand carré tendu de drap au sein duquel elle évolue créé un espace singulier où se croisent les projections, le théâtre d'ob-jet et toutes sortes d'images à la symbolique forte que les enfants captent en un instant. Sur un thème aussi intime que la féminité, Filles & Soie n'est pas juste un spectacle militant. mais une proposition qui ouvre au dialogue en interrogeant nos valeurs. Avec une vraie profondeur mais un ton qui sait être tendre et léger, Séverine Coulon nous offre une relecture riche et complexe du sujet." Théâtre(s)

"La pièce interroge les clichés collant à la féminité pour mieux pointer leur vacuité. Séverine Coulon joue avec le décor minimaliste, avec les rondeurs de son corps et avec tout un tas d'éléments usuels changés en marionnettes par la magie du théâtre d'objets. Des palmes figurent la Petite Sirène, le prince est une chaussure bateau, la princesse un escarpin rouge à talon (mention spéciale à leur scene de séduction, véritable ballet interprété avec les pieds, littéralement). Inspiré librement du livre pour enfants Les Trois Contes, de Louise Duneton, ce spectacle tout public, accessible dès 8 ans, mêle astucieusement poésie et critique irrévérencieuse des injonctions faites aux filles/femmes." Causette