VENDREDI 22 NOVEMBRE 20H
durée 1h30
RÉSERVER
GRANDE SALLE
tarif A
CONCERT

Le Bal des Griots
Gabriel Saglio
& Les Vieilles Pies et leurs invités

Ils reviennent sur la grande scène… avec leurs Invités !

Les six musiciens des Vieilles Pies entremêlent leurs origines musicales avec malice. La voix cassée de Gabriel Saglio porte avec émotion des histoires d'homme, pleines de beauté et d'espoir… D'un grand bal populaire à l'émotion d'une douce mélancolie, d'une rythmique enivrante à la simplicité humaniste… le voyage est beau, les paysages sont variés.
Les invités :
Sekouba Bambino | Chant, Guitare – Guinée. Il devient très jeune le chanteur du légendaire Orchestre National Le Bembeya Jazz. Sa voix haut perchée, caractéristique des chanteurs mandingues, l'amène à collaborer avec tous les plus grands noms de la musique africaine. Il est aujourd'hui reconnu comme l'une des plus belles voix de la tradition des griots d'Afrique de l'Ouest.
Fanta Sayon Sissoko | Choeurs, Danse – Mali . Baignant dans la musique mandingue depuis son plus jeune âge aux côtés de son père, figure emblématique de la scène malienne, Fanta Sayon Sissoko chante de sa voix caractéristique les choeurs maliens de nombreux groupes. De sa présence scénique haute en couleurs naîtra également quelques danses impromptues...
Adama Keita | Kora – Mali. Né à Bamako dans une famille de griots exceptionnels, il est issu de la 72e génération de joueurs de kora, détentrice de cet instrument depuis son origine au XIIIe siècle. Les plus connus sont : son grand-père, Sidiki Diabaté, d'une notoriété légendaire dans l'ouest de l'Afrique et son oncle Toumani Diabate, récompensé aux Grammy Awards 2006, 2011 et 2017, ambassadeur principal de la kora et de la musique mandingue dans le monde entier.

Chant, clarinette, clarinette basse Gabriel Saglio. Accordéon, clavier Florian Tatard. Percussions, saxophone Toups Bebey. Guitare Yoan Hernandez. Basse, choeurs Vincent Barrau. Batterie Alban Cointe. Son Romain Fritsch. Lumières Guillaume Lancou. Régie générale Loïc Esnault. Gabriel Saglio & Les Vieilles Pies ont reçu le Coup de Coeur de l'Académie Charles Cros pour leur dernier album Le chant des rameurs.

Production : Klakson.

© photo : Benjamin Guillement

Site de la compagnie

Leur musique m'a subjugué Soro SOLO | France Inter

Gabriel SAGLIO est de ces optimistes qui essaient de chercher la beauté partout...(...) Une ode à la tolérance Francofans

Un titre qui prend aux tripes et serre le cœur FR3

Humaniste et engagé ! TV5 MONDE

Sublime Francofans

Un titre engagé et poignant Ouest France

Quel drôle d'oiseau que ce chanteur slameur francophone à la voix cassée et au charisme évident, qui a renoncé à son tropisme klezmer pour aller taquiner des sonorités plus africaines. A ses côtés : la Malienne Mamani Keita, dont les vocalises en bambara promettent toujours de lancinants frissons, mais aussi des musiciens (accordéon, violoncelle, guitare, percussions), visiblement prompts à entrer dans la danse avec leurs propres bagages. Télérama

On a beaucoup vibré, beaucoup voyagé et même jusqu'à l'ïle de la Réunion, beaucoup tangué sur le bateau de Gabriel Saglio et ses Vieilles Pies, envoûtés par les langueurs de son accordéon, la sensualité des saxos et l'ivresse de ses rythmes chaloupés... Le Midi libre

Le chanteur Gabriel Saglio rassemble ses deux artistes de référence dans son nouveau disque, Jacques Brel et Salif Keita. Tel un voyageur en gare de Nantes, dans une main il tiendrait une valise de chansons françaises humanistes ; et dans l'autre, une valise remplie de danses de l'Afrique de l'Ouest. Il embarque dans son voyage son groupe de toujours Les Vieilles Pies. Ouest France

Le chanteur Gabriel SAGLIO semble avoir décidé d'unir dans son nouveau disque ses deux références absolues que sont Jacques BREL et Salif KEITA. Tel un voyageur qui prend la route, nous l'imaginons en gare de Nantes, muni de ses deux valises. Dans une main, cette chanson française humaniste en bagage. Dans l'autre, l'invitation à la danse de l'Afrique de l'Ouest. L'élégant voyageur Gabriel SAGLIO embarque dans ce fabuleux voyage son groupe de toujours Les Vieilles Pies et quelques grands noms de la musique africaine : Mamani KEITA, Sekouba BAMBINO, Christine SALEM.

Fidèle à son amour des beaux mots, cette fois ce n'est plus Arthur RIMBAUD ou Paul ELUARD, qu'il met en musique, mais un texte du poète sénégalais Birago DIOP et son puissant « Chant des rameurs » qui donne son nom à l'album.

Des autres textes de Gabriel SAGLIO ressort une grande humanité. On ne transige pas chez cet artiste engagé avec les valeurs fondamentales d'égalité et de fraternité. Les limites furent testées en juin 2016 avec une sombre histoire de « neutralité politique » qui l'oppose à une mairie Front National. Gabriel SAGLIO revient avec - comme une réponse aux raccourcis simplistes - le somptueux « Un bout de terre entre les doigts ». Histoire d'un migrant qui puise sa force en serrant un bout de terre serré entre les doigts, en fermant les yeux…et dans sa tête, la voix de sa femme qui chante ( Mamani KEITA ).

On retrouve d'ailleurs sur ce titre l'un des frères de Gabriel SAGLIO: le violoncelliste Matthieu SAGLIO. L'un des frères…car il s'agît bien là d'une famille d'artistes. Son frère Camille chante de sa voix de contre ténor autodidacte au sein du duo Azadi (création des Tombées de le nuit de RENNES) quant à son frère jumeau Etienne SAGLIO, il est actuellement l'une des figures les plus intéressantes de la Magie nouvelle avec son « Soir des Monstres » ou « Les Limbes ».

Après avoir tourbillonné au gré des mille vents du monde entier, ce nouvel opus s'annonce cette fois clairement tourné dans une direction: celle du continent africain. Gabriel SAGLIO met de côté sa clarinette Klezmer et laisse la place aux choristes maliennes, aux guitares mandingues et à l'accordéon de la Réunion...virage plein sud vers une CHANSON METISSEE.

Comme toujours avec cet artiste complet, la musique ne se fait jamais au détriment de la qualité du texte. Gabriel SAGLIO réunit autour de lui les plus grands musiciens et aborde également dans ces onze morceaux divers sujets tels la paternité (« Au courant », « Tiki », « La vie souffle »), la prostitution (« Le canal du midi »), la migration (« Un bout de terre », « Un drôle de Père Noël »), le lien social (« Vivre ensemble »).

Gabriel SAGLIO et ses musiciens reprennent également l'un de leurs anciens morceaux « Utopie » comme l'illustration parfaite de ce virage africain. D'une ballade mélancolique sur l'album « Une Vie Formidable - 2010 », il devient un puissant reggae africain ou le Tamani (tambour parleur du Sénégal) répond aux Choeurs maliens. Rien n'a été laissé au hasard, le son a été confié à Timour CARDENAS, référence importante pour la musique africaine (Salif KEITA, Alpha BLONDY, Youssou N'DOUR, etc…)

Enfin, on trouve sur ce disque le superbe « Cette nuit là ». Une rencontre un soir d'hiver, un pont, la brume, …c'est cinématographique. Les mots sont choisis et le courant est trop fort…

« L'inévitable s'évite, le désir est partout
L'eau gronde sous nos pieds, elle connaît l'immuable
Le courant est trop fort et les flots dansent pour nous
Et comme soudain ma chance me semble malléable…»