DIMANCHE 20 OCTOBRE 10H30
durée 1h20
RÉSERVER
LE DRAKKAR
tarif B
CAFÉ CURIEUX | CONCERT
L'équipe de DSN vous accueille dès 10h avec café et viennoiseries.

Hawaiian Pistoleros

Un sextet de musiciens chevronnés a transformé un héritage parfois oublié et souvent méconnu, en mine d'or.

Réunis courant 2011 à l'initiative du guitariste Vassili Caillosse, l'un des rares pratiquants français de la « steel guitar », les Hawaiian Pistoleros sont des musiciens venus d'horizons divers : tous jouent et ont joué dans de nombreuses formations de l'Ouest, allant du folk-rock (Santa Cruz, Bruno Green...) à la chanson, jusqu'au spectacle de rue… et multiplient les collaborations croisées depuis plus de 10 ans, se forgeant ainsi une solide complicité musicale.
Puisant leur inspiration aux sources de la musique populaire américaine des années 30 aux années 50, les Hawaiian Pistoleros mêlent western swing, musique hawaïenne et rock'n'roll des années Sun, où s'unissent avec bonheur chanteurs folks désabusés, piliers de honky tonks, danseuses de hula et guitaristes country...
Ils nous invitent dans un univers tout en élégance et décontraction, tour à tour enjoué, sensuel et délicatement nostalgique, comme un 78 tours tout juste sorti de son emballage.

« Les Hawaiian Pistoleros jouent souple et soudés, la steel guitare et la pedal steel miaulent et une caravane de chansons passe, dépoussiérées et rafraîchies, comme autant de fantômes bien vivants qui traversent le présent avec la même affolante beauté qu'aux temps jadis. » Les Escales de Saint-Nazaire

Steel guitar, guitare Vassili Caillosse. Chant, guitare baryton Vincent Dupas. Guitare Adrien Dutertre. Contrebasse Éric Le Guichard. Ukulele, guitare, choeurs Bertrand Thepaut. Batterie Matthieu Lesiard.

Production : association Coconut Island.

© photo : Laurent Guizard

Site de la compagnie

Réunis courant 2011 à l'initiative du guitariste Vassili Caillosse, un des rares pratiquants français de la «steel guitar», les Hawaiian Pistoleros sont des musiciens rennais et nantais d'horizons divers : tous jouent et ont joué dans de nombreuses formations de l'Ouest, allant du folk-rock (Santa Cruz, Bruno Green...) à la chanson (Monsieur Roux) jusqu'au spectacle de rue (Sergent Pépère...), et multiplient les collaborations croisées depuis plus de 10 ans, se forgeant ainsi une solide complicité musicale.

Dans un premier temps, les Hawaiians Pistoleros se livrent avec jubilation à une exploration de la musique populaire américaine de l'entre deux guerres, avec un intérêt marqué pour le Western Swing et la musique dite "hawaïenne", deux genres musicaux très peu représentés en France et rarement joués. Mais au fur et à mesure de leurs pérégrinations, ils s'écartent de la voie du simple «revival» pour proposer leurs propres arrangements dans des tonalités plus modernes et personnelles.

En 2015, l'arrivée de Vincent Dupas alias My Name Is Nobody, au chant et à la guitare Baryton, vient achever cette mutation, permettant ainsi la poursuite de ce voyage musical dans une Amérique imaginaire, où se mêlent avec bonheur : chanteurs folks désabusés, danseuses de hula et guitaristes country...