THÉÂTRE D’IMAGES & MARIONNETTES | DÈS 5 ANS
JEUNE PUBLIC

Gourmandise
ou il faut beaucoup aimer la vie

Mise en scène Séverine Coulon
Compagnie Les Bas-bleus

Samedi 15 avril
11h | Durée 45 mn

Le Drakkar
Tarif JP

Séances scolaires
Jeu. 13 & ven. 14 avril 10h & 14h30

Au premier regard que j’ai lancé sur la vie, à ma première respiration, j’ai eu faim de tout et pour tout.
______

Mange est une petite fi lle dévorée par la curiosité. Pour satisfaire cet appétit, elle avale tout sur son passage avec beaucoup d’envie. Souvent irrévérencieuse, elle est parfaitement libérée de la bien-pensance et de la logique des adultes. Dans un décor tout en couleurs et en générosité, deux marionnettistes racontent l’histoire de Mange et expliquent aux petits comme aux grands qu’il peut être bon de déborder, de colorier en dehors des lignes et de goûter les cailloux.
Le public plongera dans un univers à la fantaisie débridée, à l’intérieur même d’un corps. Pour en sortir, il faudra beaucoup aimer la vie et même le crier dans une folle farandole !

Cinéma | Charlie et la chocolaterie
Film américain de Tim Burton | 2005

Texte Francois Chaffin. Mise en scène Séverine Coulon. Assistante à la mise en scène Louise Duneton. Scénographie Séverine Coulon, Louise Duneton, Olivier Droux. Construction Olivier Droux & Pierre Airault. Conseil musical Sébastien Troester. Jeu Élise Hôte & Jean-Mathieu Van Der Haegen. Lumière Laurent Germaine. Costumes Daniel Trento.

© Photo : Louise Duneton

Coprods : Festival Mondial des Théâtres de Marionnettes – Charleville-Mézières, Très tôt Théâtre SCIN art, enfance et jeunesse – Quimper, Théâtre à la Coque CNMa en préparation – Hennebont, L’Arc SN – Le Creusot, Théâtre d’Angoulême, THV – Saint-Barthélemy d’Anjou, MJC de Rodez, Espace Jéliote – CNMa – Oloron- Sainte-Marie, Côté Cour – SCIN Art, enfance, jeunesse – Besançon, Le Sablier – CNMa – Divessur- Mer, La Minoterie – Création jeune public et Éducation artistique – Dijon, Le Dôme – Saint- Avé, Théâtre du Champ Exquis – SCIN art, enfance et jeunesse – Blainville-sur-Orne, Maison des Arts du Léman – Thonon-les-Bains, Festival Prom’nons nous, L’agora – Billère, Festival Petits et Grands – Nantes. Soutien : Théâtre Halle Roublot. Cie conventionnée par la DRAC Bretagne.

Site de la compagnie

Dans le texte Mange ! de F. Chaffin, Mange est une petite fille dévorée par la curiosité. Pour satisfaire cet appétit, elle avale tout sur son passage avec envie, envie, envie. Philosophe et drôle, elle est souvent irrévérencieuse et parfaitement libérée des carcans de la bien-pensance et de la logique des adultes.
Les spectateur.ices comme les personnages de l'histoire plongeront, tel.les une Alice, dans son univers à la fantaisie débridée, à l'intérieur même d'un corps.
Accompagné de divers aliments qui lui serviront ensuite d'assises, le public sera invité à être mystérieusement avalé. Il prendra donc place à l'intérieur d'un estomac fantasmagorique épicentre des émotions tel un petit théatre.

Deux interprètes serviront cette création. Iels porteront le récit, qui débutera à l'extérieur et manipuleront les marionnettes, sortes d'extension de ce contenu stomacal.
Comme Mange, elles s'affranchiront des codes théâtraux, leurs espaces de jeu débordant et dégoulinant sur le public lui même nutriment de l'histoire. Iels nous emmèneront enfin dans une folle farandole, hymne à la joie de vivre, un grand rendu d'artifice qui nous permettra (peut-être...) de sortir de l'organe.
La musique romantique française débordante du XIXème enrobera ce spectacle telle une chantilly.

Séverine Coulon

La scénographie sera conçue comme une installation immersive dans laquelle le public sera invité à entrer au début du spectacle.
Les spectateur.rices viendront s'assoir, dans un espace quasiment clos, évoquant les parois intérieures d'un estomac, sans frontières autour du public, coulant et enveloppant.

Les assises des spectacteur.rices seront tour à tour rondelle de saucisson, croissant au beurre, champignon..., amenées par le public à travers une bouche géante servant d'entrée au décor ; le début de notre histoire conviviale.
La notion d'abondance, à la fois dans le fond et la forme, sera une des lignes directrices de la conception du décor.

Ce dispositif, visuellement fort, se déploiera dans l'espace autour de trois thématiques : l'anatomie, le paysage, la nourriture.

Louise Duneton

Pourquoi ?
Dans Gourmandise ou il faut beaucoup aimer la vie, Séverine Coulon tirera le fil de la curiosité et des questionnements qui l'animent :

- Évoquer par l'image et le geste pour raconter et ainsi être au plus proche des jeunes spectateur.ices et de leurs interrogations.
- S'ouvrir à la collaboration avec un auteur (F. Chaffin) et creuser sa recherche avec une équipe fidèle et engagée, notamment avec Louise Duneton à l'occasion d'une collaboration encore plus resserrée.
- Proposer un spectacle complètement autonome techniquement qui permettra d'investir autant les salles polyvalentes des territoires que les grands plateaux des théâtres.
- Retrouver les jeunes spectateur.ices de maternelle et plus, qu'elle a fréquenté assidûment (plus de 1000 représentations) à l'occasion des tournées de La Mer en pointillés (Bouffou théâtre/Molière du spectacle jeune public 2007) et de Filles & Soie.
- Et surtout retrouver de la convivialité grâce à une proposition large incluant un spectacle, un parcours convivial et un grand banquet d'artifice !

Comment ?
Nous avons imaginé des résidences de construction, d'écriture et de répétitions avec nos partenaires au plus près des besoins de la création.
Ainsi avec la Scène Nationale du Creusot, nous serons immergé.es durant 4 semaines au sein d'un territoire (le pays Charolais Brionnais) permettant ainsi une rencontre entre enfants, agriculteur.ices/producteur.ices, chef.fes cuisinier.es, jeune et moins jeunes. Ces échanges nourriront la création artistique autour des thèmes de la gourmandise, des aliments, de la convivialité et du goût des autres.

Les résidences se voudront généreuses avec une ouverture permanente au public et des répétitions organisées pour accueillir les scolaires. Ces répétitions avec les enfants nous permettrons de tester la faisabilité des déplacements entre l'extérieur et l'intérieur de notre estomac/décor et seront essentielles à l'adaptation du rythme du spectacle aux plus petits.

TEXTE
de Francois Chaffin

Ce texte est issu d'une collaboration entre Séverine Coulon et François Chaffin.

À sa naissance, Mange! témoigne pour le monde qui la regarde naître d'un appétit insurmontable. Métaphore de son insatiable curiosité, elle part à sa découverte, aussi véloce que le désir, plus nue qu'une vérité.
Sans rien préjuger ni présager du bien ou du mal, voilà Mange! dévorant l'existence à pleine bouchées, bousculant les obstacles sur son chemin, grandissant au fil de son vaste festin, ne s'épargnant ni nausées ni déconvenues, pas plus que joies ni enthousiasmes.

EXTRAITS
« J'ai faim. Depuis toute petite, chaque jour qui passe, sans compter les nuits, j'ai faim. Au premier regard que j'ai lancé vers la vie, à ma première respiration, j'ai eu faim de tout et pour tout. De vos yeux et de vos mains, de vos sourires, de la lumière qu'on voyait par la fenêtre, des chemins qui s'en allaient dehors. J'ai eu envie de voir ça de tous mes yeux, toucher partout, écouter mille et une voix, renier le monde, tout goûter tout de suite, respirer plus loin. J'ai faim et soif infiniment. »

« C'est ainsi que Mange! mangea le marchand de voyage et tout un magasin de pays. Dans son estomac se mélangèrent l'équateur et les pôles, l'Himalaya et l'océan Pacifique, la savane avec la toundra, les villes de verre et d'acier avec les villages de bois et de boue. Alors elle sortit de la boutique, plus joyeuse et affamée que jamais. Mais dehors, la ville ne se ressemblait plus du tout. Elle s'était transformée en une vaste cité de chair, un peu comme l'intérieur mou et palpitant d'une baleine. Mange! contempla un long moment ce paysage habité de couleurs étranges et de couinements mouillés, de blurp et de chlonk, de grouin, de krissss et de aouuu. »

Francois Chaffin

Séverine Coulon fonde la compagnie Les Bas-bleus en 2016, cette année là, elle met en scène et interprète Filles&Soie (plus de 300 représentations à ce jour). Ce spectacle tourne actuellement pour la cinquième saison en France et à l'étranger.

Elle a depuis mis en scène La Vie Animée de Nina W.(octobre 2020) en tournée en France durant la saison 21/22 et La petite histoire d eLa Vie Animée de Nina W. (janvier 2021).

Après avoir été artiste associée au Grand Bleu (scène conventionnée jeune public) à Lille de 2019 à 2021, Séverine Coulon est désormais artiste associée à l'ARC (Scène Nationale Le Creusot) ainsi qu'au Théâtre à la Coque à Hennebont (Centre National de la Marionnette).

Travaillant à la reconnaissance et au développement du Jeune Public, la Cie Les Bas-bleus a à cœur de défendre la place du Jeune Public au sein de la grande fa- mille du spectacle vivant. Elle participe à des échanges, des rencontres d'artistes et de professionnel.les à l'échelle nationale et internationale.
La Cie Les Bas-bleus s'engage également autour de questions éthiques telle la diversité et l'accessibilité notamment dans une collaboration avec l'association Accès Culture.
Une dizaine de collaborateur.ices fidèles interviennent régulièrement sur les créations de la Cie. Ainsi pour chaque spectacle on retrouvera l'artiste Louise Duneton, le compositeur Sébastien Troester et les constructeurs Olivier Droux & Pierre Airault.

Séverine Coulon
Séverine Coulon est la fondatrice et la responsable artistique de la Cie Les Bas-bleus, elle est artiste associée à L'arc (Scène Nationale Le Creusot) ainsi qu'au Théâtre à la Coque à Hennebont (Centre National de la Marionnette). Elle a été également artiste associée au Grand Bleu (scène conventionnée jeune public) à Lille de 2019 à 2021.
Amoureuse de la scène depuis toujours, elle est comédienne, marionnettiste, metteuse en scène, et autrice et a collaboré avec de nombreuses compagnies dont la Cie Tro-Héol et le Bouffou Théâtre.
On a pu la voir souvent sur scène dans des créations en direction de l'enfance et la jeunesse et notamment dans La mer en pointillés (S. Boulier) qui a obtenu le Molière du spectacle jeune public en 2007.
En 2019, elle profite du très beau succès de sa première mise en scène Filles & Soie (création 2016, plus de 300 représentations à ce jour) pour créer sa propre compagnie (Cie Les Bas-bleus). Elle a depuis écrit et mise en scène La Vie Animée de Nina W. en Octobre 2020 ainsi que La petite histoire de La Vie Animée de Nina W. en janvier 2021 en réaction à la crise sanitaire.
Séverine est aussi très engagée et militante autour des questions du spectacle vivant pour l'enfance et la jeunesse. (Conseil d'administration de l'association Scènes d'enfance/ASSITEJ France et coprésidence de platO – plateforme jeune public des Pays de la Loire).

Louise Duneton
Louise Duneton est artiste.
Son travail se décline sous plusieurs formes; exposition, illustration, édition. Elle enseigne régulièrement pour des workshops. Elle a également co-fondé l'atelier et lieu d'exposition 22 RUE MULLER (Paris). Elle est diplômée de l'École des Arts Décoratifs de Strasbourg (HEAR).
Au théâtre, elle collabore avec Séverine Coulon depuis 2014 pour la création de Filles&Soie, spectacle inspiré de son album Les Trois Contes, puis en tant qu'assistante à la mise en scène de La Vie Animée de Nina W. et responsable de la communication de la Compagnie.

Sébastien Troester
Sébastien Troester est un pianiste et compositeur qui accompagne tant les comédiens que les chanteurs. Amoureux de théâtre dès l'origine, il se tourne d'abord vers la philosophie et écrit un mémoire sur l'oeuvre de Tadeusz Kantor. Sa rencontre avec la poésie et les chansons de Michel Dorsday lui ouvre l'univers de l'écriture musicale, et inaugure une collaboration fructueuse avec sa complice de toujours, la comédienne et chanteuse Nathalie Bach. Ils créent ensemble de nombreux récitals et spectacles.
Par ailleurs, Sébastien Troester se passionne pour la redécouverte d'œuvres musicales oubliées, ce qui l'amène à fonder en 2010 une maison d'édition de partitions. Il devient en 2014 responsable des éditions musicales du Palazzetto Bru Zane de Venise.
En 2011, il compose et interprète sur scène la musique originale du spectacle Norma Jean Baker... Marilyn Monroe conçu, adapté et interprété par Nathalie Bach. Il rencontre le chorégraphe et metteur en scène Thierry Thieû Niang qui l'invite en mars 2014 comme pianiste et compositeur pour la création Les gens de chez moi à l'Espace 1789 de Saint-Ouen. La même année, il crée la musique de scène pour Louise elle est folle de Leslie Kaplan, interprété par Catriona Smith Morrison et Nathalie Bach.
Il travaille avec la Cie Les Bas-bleus depuis 2014. Il a composé les musiques de Filles & Soie et de La Vie Animée de Nina W.

Élise Hôte
Élise Hôte, comédienne.
Ancienne élève de l'Académie Théâtrale de l'Union, école supérieure professionnelle de Théâtre du Limousin, elle travaille de manière récurrente pour Méthylène Théâtre et le Festival des Francophonies.
Pour le jeune public, elle accompagne depuis plus de 10 ans la compagnie Onavio. On a pu entre autres la voir dans Moi j'attends, Un Papillon dans la neige, et Le Garçon qui ne parlait plus, mises en scène de Alban Coulaud.
En juillet 2018, elle découvre Filles & Soie à Avignon da s lequel elle jouera en alternance avec Séverine Coulon à partir de novembre 2019.