La Vie animée de Nina W.

THÉÂTRE D'OBJETS, MARIONNETTES & ANIMATION | DÈS 8 ANS
Mise en scène Séverine Coulon
Compagnie Les Bas-bleus

Coproduction DSN

Samedi 26 février 11h
Durée 1h
Séances scolaires : Jeu. 24 & ven. 25 fév. 10h | 14h30
Le Drakkar
Tarif D | Réserver

 

D'après la vie et l'oeuvre Anna ou la mémoire de l'eau de Nina Wolmark. Assistante mise en scène Louise Duneton. Composition musicale Sébastien Troester. Scénographie Séverine Coulon. Décorateur Olivier Droux. Assistant décorateur Pierre Airault. Construction marionnettes Antonin Lebrun. Costumes Nathalie Martella. Création lumière et régie générale Mathieu Charvot. Ateliers artistiques Louise Duneton. Chargée de production Babette Gatt. Conseil dramaturgique Sylvie Baillon. Conseil littéraire et historique Nina Wolmark. Avec Jean-Louis Ouvrard et Nama Keita.

Des espoirs et des envies qui ouvrent tous les possibles.
______

Librement inspiré de la vie de Nina Wolmark, autrice et scénariste des dessins animés Ulysse 31 et Les Mondes engloutis, ce spectacle retrace le parcours de cette grande dame qui a fait rêver des millions d'enfants à travers le monde. Un destin extraordinaire qui a commencé de manière chaotique : elle est née pendant la Seconde Guerre mondiale quelque part en Biélorussie, ses parents fuyant les bombardements de Varsovie. Fascinée par cette vie hors normes, Séverine Coulon en a fait le scénario de son nouveau spectacle. En partant d'un espace vide, ce néant qu'était Varsovie en 1945, deux comédiens/marionnettistes mettent en mouvement cette histoire au plateau. Arrivent un, puis plusieurs points noirs, ensuite un trait, une ligne noire, puis un personnage qui s'anime, se met en mouvement et finit par devenir une marionnette en trois dimensions et enfin en couleurs. Objets animés, marionnettes, explosions de matières, de couleurs et de sons inspirés de la culture pop des années 80, par la magie de son théâtre d'objets, Séverine Coulon retrace « pour de vrai » une vie intense, faite de plaisirs et de gourmandises, de rencontres et de regards curieux. Une vie où la malice est un exutoire et l'exil toujours porteur d'enseignements et d'espérances. Une pièce qui célèbre l'élan vital de croire que tout est possible pourvu qu'on le rêve ensemble.

© Photo : Louise Duneton.

Production : Cie Les Bas-bleus. Coprods : Le Bouffou – Théâtre à la Coque (Hennebont), Le Grand Bleu – scène conventionnée d'intérêt national art, enfance et jeunesse (Lille), Théâtre Massalia – scène conventionnée pour la création (Marseille), DSN – Dieppe Scène Nationale (Dieppe), Centre culturel Athéna (Auray), Ville de Couëron, Festival Petits et Grands (Nantes), CND de Lorient – centre national dramatique (Lorient), L'arc – scène nationale (Le Creusot), La Minoterie – scène conventionnée art enfance jeunesse (Dijon), Festival Puy de Mômes (Ville de Cournon d'Auvergne), Le Sablier – pôle des arts de la marionnette (Ifs/ Dives-sur-mer), Théâtre de Laval – scène conventionnée (Laval), Très Tôt Théâtre – scène conventionnée jeunes publics (Quimper), PJP 49 – partenaires jeune public Maine-et-Loire, L'Archipel –scène nationale (Perpignan).

Site de la compagnie

Nina Wolmark est entre autres la scénariste des dessins animés Ulysse 31 et Les Mondes engloutis et l'adaptatrice de Rahan, Fils des Âges Farouches.

Ces séries, les premières à voir le jour en France sont devenues cultes et furent adaptées dans le monde entier. Nina et Gilbert Wolmark les ont créées dans le cadre du Plan Image initié par Jack Lang dans les années 80.

Ce spectacle s'inspirera librement du parcours de Nina, née pendant la seconde guerre mondiale quelque part en Biélorussie, ses parents fuyants leur ville natale Varsovie, quelque mois avant la construction du ghetto.
À peine au monde elle subit l'exode, sa maman nettoyant ses langes à la vapeur des locomotives qui les emmenaient toujours plus à l'est jusqu'au fin fond du Kazakhstan.
À 5 ans, confrontée une fois de plus à une nouvelle culture et à une nouvelle langue, elle décide d'arrêter de parler.

illustration & graphisme • Louise Duneton. (cliquez sur l'image !)

Et si se mouvoir c'était aussi s'émouvoir ?
Nina dit d'elle même qu'elle est tombée dans la potion tragique quand elle est arrivée au monde. Et pourtant, née au pire endroit au pire moment, elle fera rêver des millions d'enfants à travers le monde avec ses dessins animés.
La vie de Nina Wolmark, c'est aussi et surtout un destin presque magique, une vie intense faite de plaisirs et de gourmandises, de rencontres et de regards curieux sur le monde, une vie où la malice est un exutoire et l'exil toujours porteur d'enseignements et d'espérances.

En vie et Espoir
Que fait-on aujourd'hui du potentiel créatif et imaginatif de chacun, de notre capacité incroyable et spécifique à inventer ?
A-t-on désormais d'autres choix que de rêver et ré-inventer le monde ? Ensemble... N'est-ce pas le seul chemin qu'il nous reste à prendre, avec envie ?

J'ai rencontré Nina en juillet 2017 à Dives-sur-mer, à l'occasion du festival Récidives où je jouais Filles & Soie. Dans les semaines qui ont suivi, elle m'a proposé dix idées de spectacles, fidèle à son énergie incroyable.
Cependant ce qui m'intéressait moi, c'était l'histoire fascinante de sa vie que je saisissais par bribes lors de nos échanges. Très surprise au début, elle a acceptée depuis avec son enthousiasme habituel l'idée qu'à son tour elle puisse devenir un personnage de fiction.
Elle m'apportera donc son aide historique et littéraire.
Ainsi, il ne s'agira pas d'une biographie, je vais tirer librement quelque fils de son destin, notamment sur ces questions :
• Le langage et le silence
• La richesse qu'apporte la mise en mouvement et la migration
• Les espoirs et utopies autour des années 68
• L'envie source de tous les possibles

Une grande épopée, des marionnettes, des machineries
Nous partirons du vide au plateau, ce néant qu'était Varsovie en 1945, puis arriveront un et des points noirs, ensuite un trait, une ligne noire puis un personnage qui s'animera, qui se mettra en mouvement et qui finira par devenir une marionnette en 3 dimensions et enfin en couleur.
En partant du rien, nous arriverons donc à une explosion de matières, de couleurs, de sons et de mouvements inspirés de la culture pop des années 80.

Un de mes axes de recherche sera le « pour de vrai », cette expression entendue dans la bouche des petits spectateurs de Filles & Soie quand ils se rendent compte que ce qui se passe sur scène est produit sur l'instant uniquement pour eux, et qu'il n'y a ni vidéo ni trucage.
Il y aura deux comédiens/marionnettistes au plateau pour raconter l'histoire d'une femme, l'un aura la peau blanche, l'autre noire, simplement parce que nos scènes jeune public manquent de couleurs et qu'il faut changer cela.
Une dernière précision : la très sensible musique de Sébastien Troester accompagnera à nouveau cette création.
Voilà, vous savez presque tout... presque.

La suite de La Vie Animée de Nina W. au prochain épisode...

Séverine Coulon
Séverine Coulon est artiste associée au Théâtre à la Coque dans le Morbihan et au Grand Bleu (scène conventionnée jeune public) à Lille.
Amoureuse de la scène depuis toujours, elle est interprète, metteuse en scène et autrice et intervient depuis de nombreuses années en direction d'acteur et regard extérieur au Théâtre à la Coque (lieu compagnonnage-marionnette).
Elle a collaboré à de nombreuses créations tant dans l'univers de la marionnette (Drolatic Industry, La Général Électrique, L'Arc Electrique, Les Voyageurs Immobiles, Les Yeux Creux, Appartement B, Anima Théâtre, Les Maladroits, Tro-Héol, Bouffou-Théâtre) que dans celui de la danse (Cie Eskem, Cie Ouragane) ou bien en- core de la musique (Cie Cahpa).
On a pu la voir sur scène dans de nombreux spectacles et notamment dans La mer en pointillés (S. Boulier) qui a obtenu le Molière du spectacle jeune public en 2007.
En 2019, elle profite du très beau succès de sa première mise en scène Filles & Soie (création 2016, plus de 300 représentations au ce jour) pour créer sa propre compagnie : Cie Les Bas-bleus.
La Vie Animée de Nina W. sera sa prochaine création (Octobre 2020).

Jean-Louis Ouvrard
Comédien depuis 1983, il s'est formé à la danse contemporaine, la voix, le clown, le masque, le mime, le théâtre de geste et le théâtre d'objets.
En 1991, il est co-fondateur du Théâtre ZOU et est interprète dans les spectacles : Un coup de pied dans les étoiles, Jean-François la Malice, 669. Puis il met en scène Poème élastique (1998) et AXIS. Parallèlement, il crée Les Dimezelles (Compagnie d'Arcalande), Racontines à croquer et T'aime Pousse (Théâtre du Pré en bulles), Tako'solo (Thierry Ouvrard), et participe au travail de création de la Compagnie du Chat perplexe.
De 1995 à 2010, il collabore régulièrement, en tant que marionnettiste, avec la Compagnie Garin Trousseboeuf. Il est interprète dans Sarah et les souris, Le bal des brigadiers, La petite fille et le corbeau, La nuit des temps au bord d'une forêt profonde, Diable, …à la bougie, Mergorette et Le castelet de Josette/Hamlet en sac. En 2009, il reprend le spectacle La Mer en Pointillés avec le Bouffou-Théâtre.
De 2010 à 2013 il met en scène de nombreux spectacles : OZO (Thierry Ouvrard), L'enfant qui… (l'Atelier de la Pierre Blanche et la Compagnie Amarande), Contes Mauritaniens (Mamadou Sall), La cour des grands (Les Frères Pabloff). Il joue dans L'après-midi d'un foehn Version 1 (Compagnie Non Nova) depuis 2011(plus de 800 représentations dans 15 pays différents).
Il est par ailleurs chorégraphe et créateur de costumes.

Nama Keita
Nama Keita est comédienne, metteuse en scène et réalisatrice. En parallèle à sa première vie théâtrale nantaise, et la création de sa première compagnie, elle poursuit des études en cinéma (master 2) à l'université de Rennes. Elle décide ensuite de suivre une formation de théâtre à Paris, au Lftp en septembre 2015. Depuis sa sortie elle travaille principalement sous la direction de Vincent Thomasset, Marine Colard ou Lorraine de Sagazan, ou encore avec En attendant le nom, son collectif de création.

Louise Duneton
Louise Duneton est artiste et autrice-illustratrice.
Elle est diplômée de l'École des Arts Décoratifs de Strasbourg (HEAR). Elle expose en galerie, dessine des albums jeunesse et travaille pour la presse. Au théâtre, elle collabore avec Séverine Coulon depuis 2014 pour la création de Filles&Soie, spectacle inspiré de son album Les Trois Contes.
Louise Duneton a également co-fondé l'atelier et lieu d'exposition 22RUEMULLER (Paris). Elle vit et travaille à Paris et en Corrèze.

Sébastien Troester
Sébastien Troester est un pianiste et compositeur qui accompagne tant les comédiens que les chanteurs. Amoureux de théâtre dès l'origine, il se tourne d'abord vers la philosophie et écrit un mémoire sur l'œuvre de Tadeusz Kantor. Sa rencontre avec la poésie et les chansons de Michel Dorsday lui ouvre l'univers de l'écriture musicale, et inaugure une collaboration fructueuse avec sa complice de toujours, la comédienne et chanteuse Nathalie Bach. Ils créent ensemble de nombreux récitals et spectacles.
Par ailleurs, Sébastien Troester se passionne pour la redécouverte d'œuvres musicales oubliées, ce qui l'amène à fonder en 2010 une maison d'édition de partitions. Il devient en 2014 responsable des éditions musicales du Palazzetto Bru Zane de Venise.
En 2011, il compose et interprète sur scène la musique originale du spectacle Norma Jean Baker... Marilyn Monroe conçu, adapté et interprété par Nathalie Bach. Il rencontre le chorégraphe et metteur en scène Thierry Thieû Niang qui l'invite en mars 2014 comme pianiste et compositeur pour la création Les gens de chez moi à l'Espace 1789 de Saint-Ouen. La même année, il crée la musique de scène pour Louise elle est folle de Leslie Kaplan, interprété par Catriona Smith Morrison et Nathalie Bach.