Play/Replay

CIRQUE | DÈS 6 ANS
Mise en scène The Rat Pack & Jos Houben
The Rat Pack Compagnie

Jeudi 24 mars 20h
Durée 1h15
Grande Salle
Tarif A | Réserver

 

Spectacle présenté en partenariat avec SPRING, Festival des nouvelles formes de cirque en Normandie proposé par la Plateforme 2 Pôles Cirque en Normandie / La Brèche à Cherbourg Cirque Théâtre d'Elbeuf. https://www.festival-spring.eu

Un grand spectacle burlesque, ravissant et inoubliable, qui conjugue les arts du cirque et les codes du cinéma d'action !
______

Ce spectacle est né de l'évidence d'une rencontre : celle de la jeune compagnie The Rat Pack et du comédien et metteur en scène Jos Houben, à l'humour british et au sens de l'absurde décapant. Dans une esthétique singulière et atypique, huit artistes jouent avec les codes du cinéma d'action en faisant appel à notre imaginaire collectif. La mort, le risque, les explosions, les bagarres et les cascades sont autant de lieux communs qui leur permettent de mettre en lumière leur grande maîtrise des techniques circassiennes : acrobaties, main-à-main, acro-danse, pole danse, etc. Avec un humour semblable à celui des Monty Python, ils transposent les eff ets du cinéma sur le plateau en les mettant au service d'un scenario à plusieurs niveaux de lecture. Le spectateur est tenu en haleine grâce à une écriture précise et cohérente où chaque mot et chaque action engendre des conséquences aussi surprenantes qu'inattendues. L'intensité émotionnelle est renforcée par l'importance accordée à la musique du groupe Chinese Man, un collectif hip hop et électro français internationalement connu. Un spectacle à ne pas manquer !

SCÈNE OUVERTE
avant le spectacle

______
Par les élèves du Conservatoire à Rayonnement Départemental Camille Saint-Saëns.
➔ 19h | Bar de DSN | Entrée libre | + d'infos

© Photo : Cie the Rat Pack.

Coprods et soutiens : Le Cirque théâtre, Pôle National des Arts du Cirque d'Elbeuf, Le Carré Magique, Pôle National des Arts du Cirque de Lannion, La Machinerie - Vénissieux, Scène Conventionnée d'intérât national Art & Création, Le Palc – Furies, Pôle National Cirque Grand Est – Châlonsen- Champagne, L'Archipel, Pôle d'action culturelles, Fouesnant les glenan, Direction Régionale des Affaires Culturelles du Grand Est. Accueil en résidence : La Brèche, Pôle National des Arts du Cirque, Cherbourg Octeville, Circa, Pôle National du cirque de Auch.

Site de la compagnie

«Depuis quelque temps je songe à une création burlesque à grande échelle :

Un grand tableau «pictoresque» avec une multitude de personnages décalés prit dans une mécanique à faire rire, absurde et impitoyable.

Une escalade d'accidents instoppable résultant en un feu d'artifice de contretemps, de contresens, de gags….

Qui dit burlesque ne dit pas seulement acteur au talent comique, maîtrisant un jeu gestuel et corporel, mais aussi musicalité, exploit, virtuosité proche de l'impossible.

En plus de ça, pour moi personnellement, l'art du burlesque exige une écriture méticuleuse et juste pour y retrouver l'être humain : quelle humanité les gags révèlent-t-ils? Tout cela nous amène où? Pour toucher à quoi?

Quand j'ai vu les Rat Pack sur scène, un sourire s'est dessiné sur mon visage. Prouesse physique, personnages poussés aux extrêmes mais toujours crédibles, jeu d'ensemble, ouverture au public…

Tout était là, mais surtout : souci d'une écriture cohérente. En plus, en se rencontrant nous découvrions un amour partagé pour le septième art.

On s'est tombés dans les bras et on a tout de suite commencé à rêver…

Et voilà qu'on part pour une grande aventure : la création d'un spectacle ravissant et inoubliable, mélangeant arts du cirque avec l'art du cinéma à grands effets, où les enjeux et les situations sont maintenus et développés jusqu'au bout, où chaque mot et action a des conséquences jusqu'à une fin aussi hilarante que surprenante….»

Jos Houben, Paris Octobre 2019

The Rat Pack Cie est née en 2016 d'un désir commun de quelques artistes de la compagnie XY de réfléchir ensemble à un spectacle scénarisé mais aussi de l'envie de faire se rencontrer l'acrobatie, la musique et le cinéma.

Ces motivations et énergies mélangées donneront naissance à SPEAKEASY qui a pour volonté de s'approprier l'univers et l'esthétique des films « noirs ».

S'associant pour cette création au collectif CHINESE MAN, ce spectacle a permis à la Cie de trouver une partie de son identité.

Trois ans de tournée plus tard, quatre artistes de la compagnie décident de repartir en création.

Rejoints, pour ce projet, par quatre autres protagonistes, l'univers et l'espace de recherche se voit ainsi élargi.

Nous voilà donc huit circassiens pour ce nouvel opus avec :

Xavier Lavabre, Guillaume Juncar, Andrea Catozzi, Ann-Katrin Jornot, Denis Dulons, Wilmer Marquez, Emmanuel Daries et Yvonnes Smink.

En conjuguant le théâtre physique et le cirque avec un certain sens de la création, il s'agit d'aller encore plus loin en explorant cette fois-ci, la rencontre de nos arts avec le cinéma de genre.

Nous nous lançons donc dans le Cinéma d'Action.

Les techniques de réalisation, de montages et de l'espace même d'un plateau de tournage seront notre terrain de jeu dans un espace scénique voulu frontal comme du 16:9.

Nous rêvons de sortir de notre huis clos et de cette forme de plan séquence afin de continuer à exploiter d'autres effets de type: arrêts sur image, le

«rewind» et les ralentis que nous avions déjà pu nous approprier sur SPEAKEASY.

Un travail sur la magie à la manière des effets spéciaux au cinéma sera travaillé afin de les transposer et les rendre lisible au plateau.

La mort, le risque, les explosions, les bagarres et les cascades qui nous sont offerts par le cinéma d'action sont autant d'axes à exploiter pour développer nos techniques de cirque.

L'acrobatie, le main-à-main, la roue Cyr, l'acro-danse et la pole dance vont être utilisés et détournés afin que l'ensemble de ces disciplines s'adaptent au mieux à l'ambiance donnée par le scénario.

Au sujet du scénario, nous sommes en train d'élaborer une narration avec du suspens afin d'emmener le spectateur dans une histoire et le tenir. Nous cherchons également à développer plusieurs niveaux de lecture de la pièce.

L'idée est aussi de proposer une nouvelle fois une esthétique atypique et soignée se nourrissant d'un théâtre physique où le travail du rythme et de l'humour absurde à la manière des «Monty Python» seront les ponctuations de notre proposition. Jos Houben, qui excelle en la matière, guidera cette nouvelle équipe.

Enfin on retrouvera nos points forts: ceux de pouvoir jouer avec des codes et éléments familiers du grand public tels que le héros ou le méchant...

Nous apprécions ce cinéma populaire car il fait appel à la mémoire collective à travers des scènes cultes.

La dimension inclusive de ce style nous permet de partager des codes avec un large spectre de spectateur et de les embarquer dans notre aventure haute en intensité et sublimée cette fois par une création musicale originale du collectif de hip hop et électro français « CHINESE MAN ».

Sur Speakeasy, les disciplines circassiennes laissaient place à une joyeuse et impressionnante dynamique d'équipe en action permanente au service du scenario. Une technique au service d'une histoire et d'un style cinématographique global.

Le cirque grossissait les traits et servait à forger une morphologie à chaque personnage présent au plateau. En soit, le scenario et l'histoire pouvaient exister sans la présence du cirque, on y aurait tout au moins assisté à une pièce « théâtrale ».

Dans le film d'action, l'acrobatie et de notre point de vue, le cirque, se trouvent au cœur même de l'action. Ils créent la dynamique de ce style cinématographique. La cascade, l'acrobatie seront des supports logiques et justifiés de l'action.

Si l'on exploite des scènes connues de tous afin d'illustrer l'ensemble on pourrait évoquer :

Des scènes de courses poursuites sur des toits, des grues ou des rues semées d'obstacles qui appellent à l'agilité de l'acrobate.

Des missions qui nous amènent à s'échapper par des espaces restreints tels que des bouches d'aération avec l'agilité des contorsionnistes

Ou encore des scènes tragiques de personnes suspendues dans le vide prêtes à lâcher prise mais retenues à bout de mains par un sauveur sortant de nulle part. Cela nous ramènerait aux performances de duo aérien.

Il y a ainsi des centaines d'actions qui nous laissent imaginer autant de scènes si l'on réunit au plateau le jeu d'acteur avec le talent du cascadeur.

Quelles sont les limites lorsque l'acteur doit jouer ses propres cascades frôlant la mort et devant se surpasser devant le spectateur ?
En est-il capable ?
Et si la peur devant l'obstacle avait sa place sur scène ? Hésiter ?
Voit-on jamais un héros hésiter devant le défi ?
Ou l'acrobate échouer sur scène ou devenir en un instant cascadeur ?

Dans Speakeasy, le scénario était clairement narratif. Ici nous pousserons les portes de l'absurde et du tragico-comique de situation plutôt que celles de la narration. Un contrepied que nous pensons utile au détournement.

Passerons-nous au travers de scènes cultes pour inventer notre histoire ou bien notre histoire nous fera- t-elle voyager au travers de scènes cultes ?
Peu importe car ici le personnage est roi, il nous embarque dans son univers.

Notre envie est bien de pousser son terrain de jeu plus loin. Nous voulons nous surprendre autant nous - mêmes que le spectateur.

Nous tenterons à nouveau de raconter une œuvre sans superflu ni gratuité. L'idée est de mettre en scène des situations angoissantes ou tragiques qui feront monter la tension du spectateur jusqu'au point de rupture.
Partant de cette base scénaristique, il nous semble évident de jouer également avec un rire associé à la surprise. C'est ce réflexe nerveux et non contrôlé que nous voulons titiller.

« Il est des situations tendues, des conflits qui soudain se détendent et se résorbent dans un rire d'autant plus salutaire, sinon d'autant plus franc, qu'on a "frôlé le drame »

Bernard Champion

Alors quoi de mieux que de convier Jos Houben et son « art de rire » à venir rejoindre l'équipe pour cette nouvelle aventure en tant que co-metteur en scène.

Contrairement à la première création qui fût une création collective assistée par Régis Truchy en tant que chorégraphe, cette fois-ci nous préférons envisager une co-mise en scène afin de croiser, dès le début du travail, toutes nos folies.

Cela nous semble être une suite tout à fait logique au travail entamé sur Speakeasy : les timings similaires au mime, hip hop, théâtre physique…

Régis Truchy nous a amené sur un terrain nouveau et nous pensons que Jos Houben le poussera plus loin.

Jos était notre coup de cœur, un humour très British avec de la classe et un absurde décapant. Un côté Monty Python qui n'est pas pour nous déplaire.
Notre rencontre s'effectua au Palais des Glaces, lorsqu'il assista à notre spectacle.

Sans hésitation, comme une évidence, il est venu nous voir pour connaître nos projets à venir. Quelques phrases, quelques idées plus tard, nous avons rapidement décidé de travailler ensemble.

Chinese man

https://www.chinesemanrecords.com

Chinese man est un collectif de hip-hop et d'électro français connu internationalement. Il puise ses influences dans le rap, mais également dans le funk, le dub et le reggae.

Le collectif porte également un intérêt tout particulier à l'univers visuel sur scène comme dans leurs clips. Ils savent se réinventer notamment par de nombreuses collaborations.

C'est en septembre 2015 que nous les rencontrons et décidons de collaborer. Pendant la création de Speakeasy et en tournée, nos liens ont évolué et se sont renforcés notamment lors de deux dates à la Cigale l'hiver dernier où ils nous ont accompagnés en live.

Suite à cette expérience émotionnellement riche et intense, nous avons eu tous envie de prolonger cette collaboration. Ils créeront donc la musique du prochain spectacle, et nous le laisseront une place de choix afin de leur permettre de nous rejoindre en live sur certaines tournées.

The Rat Pack, compagnie d'acrobates

La compagnie Rat Pack est née du désir de pousser plus loin l'acrobatie, la musique et le cinéma. Au départ, ce sont quelques artistes de la compagnie XY qui réfléchissent ensemble à un spectacle qui deviendra Speakeasy. Sur cette route ils rencontrent Guillaume Juncar, Andrea Catozzi et Clara Huet.

Ils rêvent d'une musique originale de Chinese Man. Après une jolie rencontre, ces derniers décident de les accompagner sur le projet de Speakeasy.

250 dates plus tard, ils décident de continuer l'aventure ensemble et invitent d'autres artistes à les rejoindre sur un projet où le cirque, la musique et cette fois-ci, le cinéma d'action auront toutes leurs places.

Puis après avoir accepter l'invitation de découvrir Speakeasy à Paris et tomber en amour de leur travail, qui de mieux que Jos Houben pour sublimer leur idées acrobatiques, mettre en scène leur folie collective et de les pousser plus loin dans leurs jeux d'acteur.

Jos Houben, Comédien et Metteur en scène

Né en Belgique en 1959, Jos Houben est comédien, metteur en scène et pédagogue. Il se forme à l'École Jacques Lecoq avec Philippe Gaulier, Monika Pagneux et Pierre Byland.

Membre fondateur de la Compagnie Complicité à Londres, il joue dans et collabore à la création du célèbre A minute too late, pièce qui bouleverse en 1985 le paysage théâtral en Grande-Bretagne.

Il écrit et met en scène le duo absurdo burlesque culte The right size (lauréat des prix Laurence Olivier Award : meilleur spectacle en 1999 et meilleure nouvelle comédie en 2002) qui s'est produit dans le West End à Londres et sur Broadway à New York. En France, Jos Houben a travaillé régulièrement comme comédien avec le compositeur contemporain Georges Aperghis. En 2008, il est l'un des interprètes de Fragments de Samuel Beckett mis en scène par Peter Brook.

Il est depuis 2000 professeur à l'Ecole Jacques Lecoq à Paris et il anime des stages dans le monde entier sur les thèmes du Clown, du Burlesque et du Mime.

Il a récemment collaboré avec la Comédie Française et a travaillé avec Jean-François Peyret.