SAMEDI 11 AVRIL 11H
durée 40 min
RÉSERVER
séances scolaires
jeu 9 avr 10h | 14h30
ven 10 avr 10h | 14h30
LE DRAKKAR
tarif D
MARIONNETTES
JEUNE PUBLIC
dès 5 ans

Du vent dans la tête

TEXTE ET MISE EN SCÈNE SERGE BOULIER
BOUFFOU THÉÂTRE

Un spectacle sur l'apprentissage, la science et le voyage pour transmettre l'appétit de vivre ! Une balade philosophique qui se hisse à la hauteur des tout-petits.

Dans une salle de classe, un petit garçon, la tête pleine de trous, et une petite fille, la tête pleine de bouchons, se posent des questions de la plus haute importance : le vent est-il fabriqué par les moulins à vent ? Les herbes sont-elles les cheveux de la terre et les jardiniers ses coiffeurs ? Peut-on arrêter le cours du temps en regardant très fort l'horloge ? À la recherche du pourquoi des évidences et d'un chapeau envolé, ils multiplient les expériences, pour voir... Ils avancent par association d'idées, à la manière de la comptine « marabout- bout de ficelle ». La classe devient le laboratoire de leurs recherches fondamentales et peu à peu un vrai capharnaüm.
Les marionnettistes Serge Boulier et Nathalie Le Flanchec, animent deux marionnettes en bois à la tête creuse où souffle le vent de l'intelligence vive. En adultes, ils dialoguent aussi avec les enfants, leur transmettent le goût d'apprendre, d'imaginer et d'ouvrir une fenêtre sur le monde. Avec Du vent dans la tête, Serge Boulier lance un appel à cultiver les pousses de la fantaisie dans l'esprit des plus jeunes.

« Un spectacle optimiste, plein de malice et de poésie, qui invite tous les enfants à faire un pas pour apprendre, un pas pour respirer, un pas pour comprendre, un pas de côté ». Le Parisien

Écriture, mise en scène et scénographie Serge Boulier. Interprétation Serge Boulier et en alternance Nathalie Le Flanchec ou Stéphanie Zanlorenzi. Construction marionnettes Jean-Marc Hervé. Construction objets et décor Jean-Michel Bourn, Serge Boulier et Nathalie Le Flanchec. Musique Rémi Le Bian. Lumières Jean-Michel Bourn. Costumes Jennifer Willis.

Production : Bouffou Théâtre, avec le soutien du Festival Momix et du Mouffetard – Théâtre des arts de la marionnette à Paris. Bouffou Théâtre est soutenu par l'Etat – Préfet de la Région Bretagne, DRAC Bretagne et est conventionné avec le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Général du Morbihan et la Ville d'Hennebont.

© photo : Jean Henry

Site de la compagnie

J'ai envie de partager avec les enfants et leurs accompagnateurs une promenade autour d'une joyeuse école des possibles.

Envie de mélanger dans ma trousse de vieil écolier quelques auteurs aux verbes délicieux. Avec des mots assemblés maladroitement, parce que les fautes "d'ortogaffe", c'est joli.

J'ai envie de marcher sur les plates-bandes des leçons toutes prêtes. Parce que des fois les leçons ressemblent à des plats préparés et ce n'est pas bon.

J'ai envie d'apprendre l"école par coeur. Envie de regarder avec gourmandise le tableau noir comme une fenêtre ouverte sur le monde.

On a tous une foule de souvenirs de notre parcours d'écolier.

Personnellement j'étais un élève moyen et très ordinaire. Mais je me souviens de la première de la classe comme du dernier. La première croyait savoir tout sur tout au point d'en être bouchée. Le dernier avait du vent dans la tête et était coiffé d'un bonnet d'âne.

J'ai envie de vous parler de ces deux héros de ma classe. Et je demanderai à Jacques Prévert qu'il me prête les ânes de sa poésie pour écrire. Parce qu'au fond, être un âne, ce n'est pas bête...

Serge Boulier

BOUFFOU Théâtre est une compagnie professionnelle qui, depuis 1986, crée et présente en France et à l'étranger des spectacles de marionnettes pour enfants et adultes.

Toujours dans une recherche de proximité et de partage d'émotions avec le public, Serge BOULIER, directeur artistique de la compagnie, s'attache à mettre en scène jeu d'acteurs et marionnettes au service de propos qui tentent d'ouvrir de nouvelles portes vers de « possibles ailleurs ». Créer des spectacles dits « Jeune Public » est en effet l'occasion pour la compagnie de rassembler enfants et parents autour d'un imaginaire, pour qu'ils partagent des émotions et, pourquoi pas, profiter de cet instant pour que les adultes s'interrogent sur leurs relations avec les enfants.

« Depuis plus de trente ans, BOUFFOU Théâtre tente de mieux comprendre et de questionner le monde contemporain à travers des propositions théâtrales liées à l'art de la marionnette. Nous ne faisons pas de création " jeune public " mais des spectacles pour enfants… visibles par les adultes ! » Serge Boulier

"Serge Boulier dirige sa compagnie, le Bouffou Théâtre, et un lieu de résidence en Bretagne, le Théâtre à la Coque. Bricoleur et bidouilleur, il construit objets, décors et marionnettes. Il écrit aussi, met en scène et joue dans la plupart de ses spectacles. Avec la création Du vent dans la tête, il propose un voyage imaginaire et sans nostalgie au pays de l'enfance. (...) Depuis Prévert, c'est bien connu, l'école constitue l'endroit idéal pour rêver et s'évader. Il suffit d'un prétexte pour décoller : ce sera le chapeau du petit garçon (ou peut-être bien son bonnet d'âne) qui s'envole, direction la Lune… Rien de tel que le voyage pour apprendre, surtout quand on a pour guide un âne, car « un âne, c'est pas si bête ! »" Françoise Sabatier-Morel - Télérama

Spectacles pour enfants à Paris : « Du vent dans la tête », rafraîchissant.
(...) Ensemble, les deux marionnettes tracent littéralement la route, à la recherche du bonnet d'âne perdu. Elles empruntent des chemins de traverse qui les mènent sur la mer et dans les airs. Finalement, Nath et S. devenus adultes avouent que, quand ils étaient petits, ils rêvaient d'être un autre. Et maintenant ? Eh bien, « ça va ». Un spectacle optimiste, plein de malice et de poésie, qui invite tous les enfants à faire « un pas pour apprendre, un pas pour respirer, un pas pour comprendre, un pas de côté ».
Emeline Collet - Le Parisien

"Le temps du souvenir, deux adultes se retrouvent enfants dans leur salle de classe. S, un petit garçon rêveur, peu doué pour les apprentissages, a une tête trouée qui laisse passer le vent. Celle de Nat, la petite fille qui croit tout savoir, est obstruée par des bouchons. Pupitres, tableau noir et leçons laissent place aux jeux d'enfants, à un voyage imaginaire à la recherche d'un chapeau envolé, guidé par un âne... Trouvailles langagières, objets détournés pour figurer voiture, bateau, avion, train, accessoires apparaissant d'une multitude de trappes, fenêtres et volets, jeu d'échelle (marionnettes de tailles différentes), parois mobiles..., tout cet ensemble crée la surprise et compose peu à peu une histoire tendre, sans nostalgie et teintée d'humour. Un beau spectacle où prendre le temps de rêver, d'inventer le monde, c'est grandir pas à pas." Télérama Sortir

"(...) Du vent dans la tête, un véritable petit bijou du spectacle qui a arraché quelques larmes à des jeunes parents. Des larmes qui n'ont rien à voir avec la tristesse mais tout avec l'émerveillement du spectacle vivant. Et si l'émotion monte, c'est parce que cet émerveillement est partagé entre parents et enfants ou grands-parents et petits-enfants. On sort de là heureux et rempli d'avoir été happé et attendri par l'histoire de "S", le cancre à la recherche de son bonnet d'âne, avide de voyage, et Nat, Madame je-sais-tout qui le suit dans ses pérégrinations autour du monde, y découvre la vie débarrassée de ses bouchons. Un texte truffé de jeux de mots et de références rigolotes, une scénographie inventive qui recèle à chaque minute une surprise poétique, un conte philosophique plein de tendresse et de simplicité qui s'achève sur un air de musique emprumté à Prévert/Kosma, ancré dans nos mémoires... En sortant de cette école-là, chacun fait sa vie et, pour S, fiché comme un âne, comme Nat, première de la classe, la vie..."ça va!" " Frédérique Meichler - L'Alsace