SPECTACLE & CINÉMA

En lien avec le spectacle Machine de Cirque
VIVE LE QUÉBEC !


MERCREDI 13 DÉCEMBRE

2=1 MONIA CHOKRI

DEUX FILMS POUR LE PRIX D'UN !
AVEC BABYSITTER (18H30) + SIMPLE COMME SYLVAIN (20H45)
Le bar de DSN est ouvert de 18h à 21h : boissons et petite restauration.

Simple comme Sylvain

FILM CANADIEN DE MONIA CHOKRI | 2023 | 1H50 |
AVEC MAGALIE LÉPINE BLONDEAU, PIERRE-YVES CARDINAL, MONIA CHOKRI
UN CERTAIN REGARD, CANNES 2023

Sophia est professeure de philosophie à Montréal et vit en couple avec Xavier depuis 10 ans. Sylvain est charpentier dans les Laurentides et doit rénover leur maison de campagne. Quand Sophia rencontre Sylvain pour la première fois, c’est le coup de foudre. Les opposés s’attirent, mais cela peut-il durer ?.

HORAIRES

13 > 19 DÉCEMBRE
mercredi 16:30 | 20:45 2=1
dimanche 16:00
mardi 18:30 | 20:45 D

Dossier de presse

L'IMMANQUABLE
Monia Chokri

Formée au conservatoire d’art dramatique de Montréal, Monia Chokri a joué pour différents cinéastes mais c’est grâce au rôle de Marie dans Les amours imaginaires de Xavier Dolan qu’elle se fait connaître du grand public. La Femme de mon frère, son premier long métrage, sorti en 2019, a remporté le Coup de Cœur du Jury Un Certain Regard du Festival de Cannes. Deux ans plus tard, Babysitter, interprété notamment par Nadia Tereszkiewicz, est honoré par une présentation au Festival américain de Sundance. Simple comme Sylvain, son troisième long métrage à nouveau sélectionné au Festival de Cannes, est une comédie délurée au charme délicieusement québécois. En filmant le coup de foudre d’une intello de la ville pour un charpentier du fond des bois canadiens, Monia Choukri met le sentiment amoureux à l’épreuve des différences sociales et culturelles. La réalisatrice explique : « J’avais surtout envie de filmer une histoire d’amour. Il y a un sujet assez obsessionnel dans mon travail jusqu’à maintenant : l’impossibilité, l’empêchement de l’amour. Mais ce qui m’intéressait aussi, c’était de filmer deux mondes qui se rencontrent. Que se passe-t-il si deux personnes qui ont un vrai potentiel amoureux sont issues de milieux complètement différents ? (…) La masculinité au Québec est plus tendre que dans beaucoup d’autres endroits du monde. Je trouve ça intéressant que ce soit un mec de la campagne, manuel, mais qu’il y ait en lui cette tendresse. C’était fondamental pour moi, parce qu’on nous raconte beaucoup d’histoires d’amour toxiques. C’était important pour moi de filmer du point de vue d’une femme, et qu’il n’y ait pas de toxicité dans la relation. (…) On est dans une époque cynique, avec parfois un cinéma cynique. Ce cynisme, ça me paraît une position très confortable pour les artistes – parce qu’ils ne s’impliquent pas émotionnellement dans ce qu’ils racontent, ils sont comme en retrait. C’est plus difficile de se mettre en jeu, d’exposer sa sensibilité. Je me suis dit que j’allais privilégier la tendresse à certaines blagues. C’est un pas que j’ai fait dont je suis fière. »

EXTRAITS DE PRESSE
Une irrésistible pépite drôle et profonde. La Voix du Nord
Cette comédie romantique et sociale québécoise touche et fait mouche. Télérama
Une grande réussite qui offre un vrai de moment de détente intelligente. Le Parisien
D’une très grande drôlerie, Simple comme Sylvain renferme toutefois une musique plus amère mais aussi plus profonde et mélancolique sur les amours passées et les fantômes d’une vie. Les Inrockuptibles
Le troisième long métrage de Monia Chokri dépeint un amour par-delà le fossé social dans une comédie romantique drôle et plus énervée qu’il n’y paraît. L'Humanité
Monia Chokri regarde l’amour en face - de ses grands moments qui filent des papillons à toute la violence, le chagrin, le mal que ça peut faire. On n’avait jamais vu cette histoire-là, aussi bien racontée. CinemaTeaser
L’étreinte à laquelle ils cèdent apparaît comme une évidence. Ce qui aurait dû n’être qu’une aventure d’un soir se prolongera en une passion inattendue tant elle unit deux êtres dissemblables. A commencer par leur milieu social. A ne pas manquer. Le Monde
Une grande maîtrise formelle et une subtilité de propos assez rare sur l'amour, le désir, la vie conjugale. Positif
A la fois subtil (dans son écriture) et outré (dans le jeu des acteurs qui parlent volontiers les uns sur les autres). L'Obs
Aussi drôle que son génial et insolent premier film, La Femme de mon frère, dans lequel la réalisatrice se mettait elle-même en scène en trentenaire névrosée. Chez Monia Chokri, les névroses ont toujours du bon. Première