Du 2 au 13 décembre

La Conspiration du Caire

BOY FROM HEAVEN
FILM EGYPTIEN DE TARIK SALEH | 2022 | 1H59
AVEC TAWFEEK BARHOM, FARES FARES, MOHAMMAD BAKRI
PRIX DU SCÉNARIO, CANNES 2022

____________
Un simple fils de pêcheur s’apprête à intégrer l’université Al-Azhar du Caire, épicentre du pouvoir de l'Islam sunnite. Mais le jour de la rentrée, le Grand Imam à la tête de l'institution meurt soudainement. Le jeune novice va être approché par les services secrets égyptiens qui souhaitent influer sur l’élection du prochain Imam…
« Dans un magistral thriller qui fera immanquablement penser à la trouble et pesante atmosphère du Nom de la rose, de Umberto Eco, le cinéaste suédois d’origine égyptienne Tarik Saleh met en scène de dangereux jeux de pouvoir au sein de la très secrète université religieuse al-Azhar. » Marianne

HORAIRES

vendredi 16:15
samedi 16:30 | 21:00
dimanche 19:00
mardi 20:45

mercredi 20:45
vendredi 16:00
samedi 18:30
dimanche 18:00
mardi 21:00 D

Dossier de presse
EXTRAITS DE PRESSE
Un thriller brillant. L'Humanité
Un thriller virtuose, métaphore du régime d’al-Sissi. Télérama
Suivant un étudiant novice emporté dans une intrigue politico-religieuse, Tarik Saleh signe un thriller intemporel et impressionnant. Libération
Écrit au cordeau, débordant d’images somptueuses et spectaculaires, étouffant et enivrant, formidablement interprété, le film de Tarik Saleh, déjà réalisateur de l’incroyable « Le Caire confidentiel » scotche le spectateur à son fauteuil… Le Parisien
Persona non grata en Egypte, Tarik Saleh a dû tourner en Turquie ce film haletant qui se déroule au Caire et réussit la prouesse de dénoncer à la fois des politiques corrompus et des religieux trompeurs, des sicaires et des tartufes. L'Obs
Bien au-delà de la sociologie politique, le film de Tarik Saleh s’impose comme une variation dialectique et concrète sur la dualité mythologique du prêtre et du soldat ainsi que l’impossibilité, désormais, de les distinguer précisément. Le Monde
Ce thriller politique raconte la perte de l’innocence et des illusions d’un jeune garçon dans une institution qui broie les plus faibles, sublimé par une mise en scène très ambitieuse au service d’un sujet passionnant et méconnu. Le Journal du Dimanche