Du 1 au 3 octobre

« REPRISE DE LA QUINZAINE DES RÉALISATEURS»

Section parallèle du festival de Cannes créée par la Société des réalisateurs de films (SRF) après l'édition mouvementée de mai 68, « la quinzaine » est indépendante, libre et non compétitive. Depuis sa création, cette sélection a permis la diffusion des premiers films de Herzog, Fassbinder, Oshima, Scorsese, Loach, Haneke, Sofia Coppola… Grâce à l'opération « Reprise de la Quinzaine », vous allez découvrir en avant-première trois pépites dénichées lors de la dernière édition 2021. Tarifs habituels.

Dimanche 3 octobre, 16h30

EN AVANT-PREMIÈRE

Retour à Reims (Fragments)

FILM DOCUMENTAIRE FRANÇAIS DE JEAN-GABRIEL PERIOT | 2022 | 1H23
D'APRÈS L'ŒUVRE DE DIDIER ERIBON

En s'appuyant sur des images d'archives et sur le texte puissant du philosophe Didier Eribon interprété par Adèle Haenel, le film raconte l'histoire intime et politique du monde ouvrier français du début des années 50 à aujourd'hui.

EXTRAITS DE PRESSE

Avec Retour à Reims [Fragments], son dernier long-métrage en date présenté à la Quinzaine des réalisateurs, il donne sans doute la meilleure adaptation possible à l'essai éponyme de Didier Eribon (Retour à Reims, Fayard, 2009), auto-analyse débouchant sur une lecture socio-politique de la société française. Le Monde
Le cinéaste évoque les origines et la part d'intime de ce film fort sur l'histoire ouvrière (...) Croisant les histoires collective et intime comme le réel et la fiction, Retour à Reims (fragments) vaut pour l'audace et la pertinence de son projet, comme pour l'aboutissement de sa réalisation. Télérama
Les images parlent d'elles-mêmes et s'allient, de la façon la plus franche, aux passages lus par Adèle Haenel. Tombeau pour la conscience prolétaire, de quoi l'épilogue gilet jaune formule regain et avenir, et poème intersectionnel, ce Retour regarde en avant. Libération
Les images d'archives, toujours surprenantes et captivantes, viennent illustrer, et parfois compléter ce qui est scandé dans la voix off assurée par Adèle Haenel. Elles apportent une profondeur nouvelle au texte, souvent réflexive de notre époque et associent des visages et des gestes aux mots qui y trouvent un écho visuel et une émotion décuplée, tout en donnant à des anonymes d'un passé pas si révolu, une puissance évocatrice qui traverse les âges. CinemaTeaser