Du 17 au 23 novembre

Tout s'est bien passé

FILM FRANÇAIS DE FRANÇOIS OZON | 2021 | 1H52 |
AVEC SOPHIE MARCEAU, ANDRÉ DUSSOLLIER, GÉRALDINE PAILHAS
D'APRÈS L'ŒUVRE D'EMMANUELE BERNHEIM
SÉLECTION OFFICIELLE, CANNES 2021

Emmanuèle, romancière épanouie dans sa vie privée et professionnelle, se précipite à l'hôpital, son père André vient de faire un AVC. Fantasque, aimant passionnément la vie mais diminué, il demande à sa fille de l'aider à en finir.

HORAIRES

17 > 23 NOVEMBRE
mercredi 16:45
samedi 20:45
dimanche 17:00
mardi 18:45 D

EXTRAITS DE PRESSE

Un film bouleversant et surprenant sur le suicide assisté. Le Parisien
Le duo d'acteurs, le cérébral André Dussolier et la terrienne Sophie Marceau, est époustouflant. Le Point
Ce grand film confirme le talent singulier de son auteur. Marianne
Sophie Marceau incarne avec beaucoup de sensibilité et de retenue cette adulte solide, bouleversée jusque dans ses rêves mais se découvrant aussi un courage insoupçonné. Télérama
Sur le thème du recours à l'euthanasie, François Ozon réussit à se tenir à distance du tragique et évite le film à thèse. Le Monde
Tout s'est bien passé explore des terrains inattendus, jonglant avec le drame intimiste, le documentaire, la comédie familiale (on sourit, souvent), avec même un final palpitant (cette exfiltration nocturne, quasi clandestine). Dur, frontal, roublard, cynique, drôle, finalement étrange. Comme un bon Ozon. La Voix du Nord
Une chronique émouvante et universelle sur la difficulté des rapports filiaux et le droit à mourir dans la dignité, sans jamais sombrer dans le pathos ni le militantisme. Le Journal du Dimanche
Ce film limpide et épuré, ample et nuancé, évoque l'amour qu'il faut pour passer sur des humiliations enfantines (ainsi qu'en attestent certains souvenirs d'Emmanuèle) et accepter de voir un père, de plus en plus requinqué, se réjouir de sa fin prochaine. Le Nouvel Observateur