Du 15 au 21 juin

Varsovie 83,
une affaire d'État

ŻEBY NIE BYŁO SLADÓW
FILM POLONAIS DE JAN P. MATUSZYNSKI | 2021 | 2H39
AVEC TOMASZ ZIETEK, SANDRA KORZENIAK
D'APRÈS L'ŒUVRE DE CEZARY ŁAZAREWICZ
SÉLECTION OFFICIELLE, VENISE 2022

Varsovie, 1983. Le fils d'une militante proche de Solidarność est battu à mort par la police. Le régime totalitaire du Général Jaruzelski va tenter par tous les moyens d'empêcher la tenue d'un procès équitable…
« Ce film est nécessaire, ne fût-ce que pour mieux nous ouvrir les yeux sur certaines situations contemporaines » La Croix

HORAIRES

15 > 21 JUIN
mercredi 15:30
vendredi 14:30
dimanche 17:30
mardi 14:30 D

Dossier de presse
EXTRAITS DE PRESSE
Mais si l'on s'en tient au cinéma, Matuszynski, dans un style très personnel, se rapproche du Ken Loach de Ladybird ou de Moi, Daniel Blake, deux œuvres qui mettent aux prises des personnages avec un système d'État kafkaïen et répressif. L'Humanité
Le réalisateur réussit un film en immersion totale dans la Pologne communiste sous contrôle soviétique. Une telle acuité rend très actuel, et encore menaçant, le souvenir de cette folie despotique. Télérama
Pour son deuxième long métrage après The Last Family (2016), Jan P. Matuszyński met brillamment à nu les dispositifs de protection avec lesquels le totalitarisme assure sa longévité, tirant le meilleur parti du « petit tas de secrets » que les pions humains égrènent à leur insu. Positif
Cette fiction politique de 2 h 40 met en scène avec une rare intensité les manipulations d'État et captive de bout en bout. Marianne
Le film, passionnant, démontre avec force la vérole du mensonge d'Etat et l'insupportable impunité des ordures. L'Obs
Pas de sang. Une hémorragie interne, un cancer. Celui de la folie antidémocratique qui dévorait alors la moitié de l'Europe. Et qu'on ferait bien de ne pas banaliser par une sorte de douceur à l'évocation du passé. En allant voir ce film, par exemple. Le Parisien
Varsovie 83 est un formidable récit d'enfermement, un thriller d'espionnage qui cherche moins à épater la galerie à grand renfort de figures imposées qu'à montrer les rouages d'une mécanique souterraine qui prend peu à peu possession de votre rapport au monde. Un choc. Première