MARDI 16 AOÛT
2=1 « VINCENT LINDON »
DEUX FILMS POUR LE PRIX D'UN
AVEC UN AUTRE MONDE (20H45) & PATER (22H30)

Pater

FILM FRANÇAIS D’ALAIN CAVALIER 2011 | 1H45
AVEC VINCENT LINDON, ALAIN CAVALIER, BERNARD BUREAU
SÉLECTION OFFICIELLE, CANNES 2011

Alain Cavalier joue un président de la République fatigué. À quelques mois de la fin de son mandat, il s’apprête à entamer un dernier combat : le plafonnement des hauts salaires. La réussite passe à ses yeux par la nomination d’un nouveau Premier ministre, Vincent Lindon, un chef d’entreprise qu’il admire pour avoir lui-même limité sa rémunération.

EXTRAITS DE PRESSE
Le film politique le plus ludique et pertinent du moment. Marianne
Montrer le moins pour exprimer le plus, c'est l'art généreux et délicat du cinéma d'Alain Cavalier. Le Monde
"Pater" parle de la politique, de la parole, du pouvoir, des pères. Parfaitement. (...) Entre la fiction et son envers, le film fait l'expérience géniale de la plus fine cloison. Les Inrockuptibles
"La Conquête" ? Non, l'anti-"Conquête". Pas de grimace, pas de ressemblances (...). Que des correspondances - mais à la Cavalier, c'est-à-dire infiniment plus piégées. Des jeux de rôle, des jeux de mots. (...) Le plaisir de dingue que provoque Cavalier vient surtout de là, l'ébahissement devant lequel on se trouve à devoir admettre que tout, absolument tout des affres de la politique, est déjà cuisiné dans un langage emprunté au cinéma. Libération
Distrayant et humaniste, doté d'une certaine philosophie critique envers notre mode de vie contemporain, "Pater" nous enthousiasme également par son style. Positif
Un drôle de film. Et un film drôle. Grave aussi, parfois. Vrai, toujours. Chaque plan a sa signification, sa raison d'être. Pour qui veut connaître Lindon, c'est le film idéal. Pour qui veut voir du cinéma, c'est également le film idéal. L'Express
"Pater" s'apparente alors à une leçon de cinéma dispensée par un maître qui feint de croire que vous en savez autant que lui, vous donne à caresser l'illusion qu'à sa place vous feriez aussi bien, et c'est ainsi que l'impression vous vient que le film est autant le votre que le sien, que le leur. L'Obs
Annoncé comme " l'un des films les plus bizarres jamais montré à Cannes ", auréolé d'une réputation d'ovni ovationné, "Pater" surprend jusqu'aux plus fins connaisseurs de l'oeuvre d'Alain Cavalier. Cahiers du Cinéma