L'INMANQUABLE DU MOIS

Du 4 au 6 mai

CYCLE JACQUES DOILLON

3 FILMS EN VERSION NUMÉRIQUE RESTAURÉE, UN DOCUMENTAIRE, DEUX RENCONTRES

Photo du réalisateur

Jacques Doillon est né en 1944 à Paris. Il débute comme monteur, collabore avec Jean Rouch et Alain Resnais avant de réaliser Les Doigts dans la tête, qui obtient un joli succès en 1974. Sur les conseils de François Truffaut, on lui confie l'adaptation du livre Un sac de billes de Joseph Joffo. Ce film constitue un déclencheur de ce qui sera une des marques de fabrique du réalisateur (mais pas la seule) : la représentation de l'enfance. Jacques Doillon considère et dirige les enfants comme des comédiens à part entière. Il intègre pleinement le texte dans sa direction d'acteurs, exigeant des heures d'apprentissage, de répétitions et de nombreuses prises pour obtenir le ton juste. Comme on peut le voir dans le documentaire Jouer Ponette de Jeanne Crépeau, le cinéaste respecte ses jeunes interprètes, il est proche, attentif, mais il sait aussi se montrer ferme. Richard Constantini (Joseph dans Un sac de Billes) le compare à un entraîneur de sport collectif, toujours à l'écoute et pour lequel l'équipe a envie de se surpasser. Le Petit criminel (1990 avec Gérald Thomassin, seize ans, qui recevra le César du meilleur espoir pour sa performance) et Ponette (1996 avec Victoire Thivisol, quatre ans, couronnée du prix d'interprétation au festival de Venise) comptent parmi ses meilleurs films et Jacques Doillon n'en a pas fini avec l'enfance, son prochain film (prévu pour l'été 2022) se déroule dans une cours d'école et s'intitule CE2.

DSN VOUS PROPOSE :

Jeudi 5 mai, 18h30 : Le Petit criminel
EN PRÉSENCE DE JACQUES DOILLON.

2=1 « JACQUES DOILLON »
Vendredi 6 mai, 18h : Ponette + Jouer Ponette
EN PRÉSENCE DE JEANNE CRÉPEAU, RÉALISATRICE.

Dimanche 8 mai, 18h30 : Un sac de billes

ARCHIVES IMMANQUABLES