WEEK-END
« LA CITÉ VA CRAQUER »

25 > 27 SEPTEMBRE

Samedi 26 septembre, 20h30

Les Misérables

FILM FRANÇAIS DE LADJ LY | 2019 | 1H42 | AVEC DAMIEN BONNARD, ALEXIS MANENTI, DJEBRIL DIDIER ZONGA | PRIX DU JURY, CANNES 2019 MEILLEUR FILM, CÉSAR 2020

Stéphane débarque de Cherbourg pour intégrer la Brigade Anti-Criminalité de Montfermeil, en Seine Saint-Denis. Il fait la rencontre de ses nouveaux coéquipiers, deux « Bacqueux » expérimentés aux méthodes expéditives...

Dossier de presse | Dossier pédagogique

EXTRAITS DE PRESSE

Les Misérables se tient au point de rencontre entre Victor Hugo et Spike Lee. Le Monde
À Montfermeil, la cité des Bosquets s'embrase à la suite d'une bavure policière, filmée par un enfant. Le cinéaste, habitant de ce quartier, transcende le film de banlieue. Magistral. Télérama
Un portrait sous tension de ces territoires abandonnés où les enfants, aux premières loges, poussent comme ils peuvent. L'Humanité
En situant ses "Misérables" dans la cité des Bosquets, Ladj Ly renouvelle le film de banlieue à travers le regard d'un policier fraîchement débarqué, témoin des rivalités du quartier et des bavures de ses collègues. Libération
La réalisation est virtuose et le constat sur l'état des lieux, terrible. Le Point
"Les Misérables" n'est pas un pamphlet mais une invitation à réfléchir, doublée d'un état des lieux alarmant. L'Express
Implacable et précis sur la réalité des violences policières en cité, "Les Misérables" montre dans le même temps l'impossibilité matérielle des forces dites de l'ordre d'exercer leur mission convenablement. Se révèle un jeu où tout le monde perd, où tout le monde est misérable – ce qui n'empêche que certains sont plus coupables que d'autres, Ly est très clair là-dessus. Les Inrockuptibles
Loin des fantasmes, des spéculations ou des diabolisations médiatiques, le regard de Ladj Ly a la force du constat brut, sans filtre, d'une situation désespérée et, pire encore, figée. Positif
Le premier long métrage de fiction de Ladj Ly est un film urgent, brûlant, bouillonnant, mais aussi un film extrêmement dense qu'il faut déplier. Cahiers du Cinéma
Voilà comment Les Misérables échappe au manichéisme de bazar : tout le monde se fait déborder, jusqu'à une séquence finale littéralement suffocante. Imparable, disions-nous La Voix du Nord
Avec cet uppercut, Grand prix du jury au festival de Cannes, Ladj Ly signe une œuvre sidérante, impressionnante de maîtrise et de puissance narrative. La Croix