WEEK-END
« LA CITÉ VA CRAQUER »

25 > 27 SEPTEMBRE

Vendredi 25 septembre, 21h

Séance précédée par la projection des films des élèves de la section audiovisuelle du Lycée Jehan Ango (à 20h15).

La Haine

FILM FRANÇAIS DE MATHIEU KASSOVITZ | 1995 | 1H35 | AVEC VINCENT CASSEL, HUBERT KOUNDE, SAÏD TAGHMAOUI | PRIX DE LA MISE EN SCÈNE, CANNES 1995 MEILLEUR FILM FRANÇAIS DE L'ANNÉE & MEILLEUR MONTAGE, CÉSAR 1995

Un jeune de seize ans est entre la vie et la mort suite à un « interrogatoire » de la police. Une émeute oppose les jeunes de la cité aux forces de l'ordre. Pour trois d'entre eux, ces quelques heures vont faire basculer leur vie...
Interdit aux moins de 12 ans

EXTRAITS DE PRESSE

une belle subjectivité, redoublée d'un sens du cinéma qui range son auteur dans une tradition plutôt américaine –disons pour aller vite entre la densité physique, le sens du langage vernaculaire de Scorsese et le territoire suburbain... Les Inrockuptibles 1995
Kassovitz exploite cette veine du cinéma « qui a quelque chose à dire », quelque chose de réel, de vécu. Son sujet, brûlant et actuel, il le filme caméra au poing, en noir et blanc, les images sont parfois troubles. Positif 1995
« La Haine » a pour lui la force et l'énergie de porter le fer dans la plaie et, plus encore, de donner la parole à des personnages qui ne l'avaient guère prise jusqu'à présent, de faire le film à partir d'eux, avec eux, et de leur point de vue à eux. Cahiers du Cinéma 1995