23 > 29 septembre

Adolescentes

FILM DOCUMENTAIRE FRANÇAIS DE SÉBASTIEN LIFSHITZ | 2020 | 2H15 |

Emma et Anaïs sont deux copines inséparables que tout oppose. La caméra de Sébastien Lifshitz suit discrètement leur parcours depuis leur treize ans jusqu'à leur majorité. Cinq ans de vie où se bousculent les questions, les transformations et les premières fois. L'école, les parents, l'amour, l'amitié, le futur…Quelles adolescentes sont-elles ? Quelles femmes vont-elles devenir ?

HORAIRES

mercredi 20:30
jeudi 14:00 | 17:30
vendredi 17:30
samedi 14:30
mardi 14:30 | 17:30

samedi 14:30
dimanche 17:30
mardi 14:30 D

Dossier de presse
Document AFCAE

EXTRAITS DE PRESSE

Subtil et lumineux Le Monde
Sébastien Lifshitz, grand portraitiste Les Inrockuptibles
Émouvant Libération
Au gré d'ambiances très variées, l'émotion affleure comme dans une fiction où l'on ne voit pas le temps passer : écoles, famille, sorties entre jeunes etc. Des situations ici captées à bras le corps, à une bonne distance qui subrepticement s'amenuise au fil des ans, toujours avec force et délicatesse. Le JDD
Chef-d'œuvre au long cours, "Adolescentes" capture la lente fanaison de l'adolescence de deux amies, Emma et Anaïs, dont la complicité, sublimement labile, n'a vocation qu'à être une parenthèse de clarté vers le monde adulte et sa matité monstrueuse. Les Fiches du Cinéma
Avec une grande délicatesse, Sébastien Lifshitz s'approche tout près d'Emma et Anaïs, partage leurs secrets, leurs peurs et leurs interrogations, assiste aux anniversaires, aux deuils, capte les moments d'ennui. L'Humanité
Adolescentes, en évitant à chaque instant les pièges du voyeurisme et du « cinéma vérité » (les deux héroïnes savent pertinemment qu'elles sont filmées et jouent avec la caméra), entraîne le spectateur dans une histoire à la fois intime et collective qui passionne et touche. Marianne
Une oeuvre délicate et juste La Croix
Le cinéaste, qui a ici recours au Scope (rarement usité dans le documentaire), filme aussi bien l'intimité des amitiés et des premières amours que le cercle familial, l'espace social du système scolaire et de la France de ces cinq dernières années. (...) Remarquable. Le Nouvel Observateur
La puissance rare du documentaire de Lifshitz est bien de faire advenir sous la lave des émotions incandescentes la glace de la résignation morne, que l'on appelle la vie adulte. Positif
Notre coup de cœur de la semaine est un documentaire, mais quel documentaire ! La Voix du Nord