30 septembre > 6 octobre

Ondine

UNDINE

FILM ALLEMAND DE CHRISTIAN PETZOLD 2020 | 1H30 | AVEC PAULA BEER, FRANZ ROGOWSKI
OURS D'ARGENT DE LA MEILLEURE ACTRICE, BERLIN 2020

Dans un conte du dix-neuvième siècle, Ondine est une sirène amoureuse d'un humain infidèle. Sous l'emprise d'un sortilège, elle est condamnée à tuer son amant avant de quitter le monde des hommes. De nos jours à Berlin, Ondine est une historienne qui donne des conférences sur l'urbanisme. Quittée par l'homme qu'elle aime, elle rencontre un ouvrier scaphandrier. Ce coup de foudre sera-t-il suffisant pour échapper à son destin tragique ?

HORAIRES
30 SEPTEMBRE > 6 OCTOBRE

mercredi 20:30
vendredi 14:30 | 20:30
samedi 17:30
mardi 20:30 D

Soutien AFCAE

EXTRAITS DE PRESSE

Un conte beau et déconcertant. Le Parisien
Un conte exaltant, ancré dans la mythologie et dans le contemporain. Télérama
Une ode à l'amour insubmersible. La Voix du Nord
Le film va puiser dans la mythologie populaire son appétit du fantastique, à la fois ténu, lyrique, précieux. Le Monde
Le cinéaste allemand le plus notoire de sa génération propose, avec son dernier film, qui a valu l'ours d'argent pour l'actrice Paula Beer, une réflexion sur le conte comme forme de résistance au capitalisme. Et déclare son amour à sa ville, Berlin. L'Humanité
Grand film sur la passion amoureuse, "Ondine" est habité par un romantisme d'une incandescence folle [...] teinté d'une dose de lyrisme fantastique trop rare dans le cinéma allemand et qui rappelle par moments le cinéma d'Apichatpong Weerasethakul dans sa façon de regarder la nature. Les Inrockuptibles
Grâce à la nouvelle d'Ingeborg Bachmann, Christian Petzold offre à Ondine un autre et provisoire amour, il revisite la légende sans la brusquer, il la lave de ses multiples adaptations et interprétations, il la purifie. Le Nouvel Observateur
Une fable dont la poésie et le romanesque l'emportent sur l'atmosphère de froide étrangeté. La Croix