9 > 13 octobre

Josep

FILM D'ANIMATION FRANÇAIS DE AUREL | 2020 | 1H14 SÉLECTION OFFICIELLE, CANNES 2020 PRIX FONDATION GAN À LA DIFFUSION, ANNECY 2020

Février 1939. Les foules de républicains fuyant la dictature franquiste sont parquées dans des camps par le gouvernement français. Deux hommes séparés par les barbelés vont se lier d'amitié. L'un est gendarme, l'autre est dessinateur. L'histoire vraie de Josep Bartolí, combattant antifranquiste et artiste d'exception.
À partir de 14 ans

HORAIRES
7 > 13 OCTOBRE

vendredi 17h30
samedi 14:30 | 17:30
dimanche 17:30
mardi 17h30 D

Dossier de presse
EXTRAITS DE PRESSE

Le dessin d'Aurel est beau, gracieux. L'animation subtile, n'hésitant pas à pratiquer l'effacement, le surplace, à jouer sur l'immobilité des personnages. Les Inrockuptibles
La délicate beauté du film étant de parvenir à montrer l'art comme une pulsion vitale, destinée à arracher de l'oubli le visage d'une femme dont on a été séparé ou fixer les errances morales d'une IIIe République agonisante. Libération
De ce Josep recommandé à tous les publics, beaucoup d'images resteront gravées, mais on en retient une en particulier : deux amis à la vie à la mort repeignant, en compagnie de Frida Kahlo, la façade d'une hacienda avec des couleurs éclatantes. Insolentes comme l'espoir. Télérama
Aurel illustre ce récit de dessins magnifiques qui s'animent ou se figent et superpose même parfois une scène et le dessin qu'en fait Josep, son héros. Il signe ainsi un film émouvant, mais aussi une ode à la puissance du dessin. Le Parisien
Ce biopic inspiré d'événements authentiques est poignant, et la colère devant le traitement indigne que la République française a fait subir aux réfugiés n'est pas éteinte. Le crayon est une arme à tuer les fascistes, le film le démontre avec éclat. Le Nouvel Observateur
Le résultat est un ravissement pour les yeux tout au long de ces 80 minutes incroyablement denses et pourtant d'une fluidité jamais prise en défaut. Un coup d'essai façon coup de maître. Première
Aurel signe un magnifique et poignant film d'animation évoquant le destin de Josep Bartolí, dessinateur catalan ayant fui le régime de Franco en 1939 et qui s'est retrouvé dans d'immondes camps de la honte, en France. La Voix du Nord
En mélangeant dessin de presse et animation, Aurel rend un bel hommage au dessin comme outil de résistance. Les Fiches du Cinéma