28 JUILLET > 15 AOÛT

La Loi de Téhéran

METRI SHESH VA NIM
FILM IRANIEN DE SAEED ROUSTAYI | 2019 | 2H11
AVEC PAYMAN MAADI, NAVID MOHAMMADZADEH, PARINAZ IZADYAR
Grand prix & Prix de la critique, Reims Polar

En Iran, la sanction pour possession de drogue est identique pour 10 g ou 50 kg : c'est la peine de mort. Dans ces conditions, les trafiquants n'ont aucun scrupule à jouer gros et le trafic de crack, une drogue dévastatrice, a explosé. Au terme d'une traque de plusieurs années, Samad, un policier aux méthodes expéditives, met enfin la main sur un redoutable parrain de la drogue. La confrontation entre le flic et le voyou va prendre une tournure vertigineuse…

HORAIRES

mercredi 15:30 | 20:45
jeudi 15:30 | 20:45
vendredi 18:15
samedi 18:00 | 22:30
dimanche 14:30
mardi 15:30 | 20:45

mercredi 20:45
jeudi 15:00 | 20:30
vendredi 16:15 | 20:45
samedi 17:30
mardi 15:00 | 17:30

mercredi 14:15 | 21:00
jeudi 14:30 | 17:30
samedi 16:00
dimanche 14:15 D

Dossier presse
EXTRAITS DE PRESSE

Une œuvre gorgée d’idées de mise en scène et singulièrement efficace. Télérama
Dès les premières minutes, "La Loi de Téhéran" frappe fort. Et ce polar sur l’enfer du crack dans la capitale iranienne contient une demi-douzaine de séquences au moins aussi époustouflantes ensuite. Le Parisien
Une des principales vertus du film de Saeed Roustayi réside dans la manière dont il dévoile un monde inconnu, insoupçonné, inconnu au cinéma, celui d'une société iranienne rongée par la corruption et ravagée par l'usage de drogues dures. Le Monde
Tout le film frappe d’ailleurs par son utilisation extrêmement inventive des lieux, comme ce repère de trafiquants investis par les forces de l’ordre au début du film. Première
Film policier, film d’action, film social et métaphysique, La Loi de Téhéran est simplement un grand film. Positif
Grand Prix au Festival du film policier de Reims, ce thriller brille par sa mise en scène sèche et implacable. Le Journal du Dimanche
Un polar dense, doublé d’un terrible constat social aux personnages ambigus. Les Fiches du Cinéma
Peu à peu, le polar se transforme en chronique sociale et en étude de personnage. CinemaTeaser