Édito du directeur

« Il est bien inutile de se demander si la liberté est naturelle, puisqu'on ne peut tenir aucun être en servitude sans lui faire tort : il n'y a rien au monde de plus contraire à la nature, toute raisonnable, que l'injustice.
La liberté est donc naturelle ; c'est pourquoi, à mon avis, nous ne sommes pas seulement nés avec elle, mais aussi avec la passion de la défendre.
Il n'est pas croyable de voir à quel point le peuple, dès lors qu'il est assujetti, tombe si soudain en un tel et si profond oubli de la liberté qu'il n'est pas possible qu'il se réveille pour la ravoir : servant si librement et si volontiers qu'on dirait à le voir qu'il a non pas perdu sa liberté, mais gagné sa servitude. Mais l'habitude, qui exerce en toutes choses un si grand pouvoir sur nous, a surtout celui de nous apprendre à servir et, [...] celui de nous apprendre à avaler le venin de la servitude sans le trouver amer. »

Discours de la servitude volontaire, Étienne de La Boétie – 1576