LE MOIS DE LA COMÉDIE

Janvier pour vous plaire, en histoires fabuleuses de héros, de joie, de danses voraces…
un mois de comédie, un mois de radieuses rencontres !

JEUDI 30 JANVIER 20H
durée 1h45
RÉSERVER
séance scolaire (Kaash/Whim)
jeu 30 jan 14h30 / durée 1h10
GRANDE SALLE
tarif A
DANSE
dès 12 ans

AUTOUR DU SPECTACLE
scène ouverte

Kaash / The Prom / In Memoriam / Whim

IT DANSA

Quatreœuvres du répertoire chorégraphique contemporain défendues avec talent et fougue. Quatre univers très divers. Une extrême exigence artistique.

La compagnie IT Dansa s'inscrit dans le cursus d'études post universitaire de l'Institut del Teatre de Barcelone. Elle est composée de seize jeunes et talentueux danseurs internationaux qui bénéficient d'une bourse de deux ans pendant lesquels ils sont amenés à travailler avec les plus grands. Dans la Grande Salle de DSN, ils nous présentent un programme de quatre formes.
Kaash d'Akram Khan, œuvre majeure du chorégraphe, est un choc plastique, une sublime évocation de l'origine du monde, combinant avec puissance danse contemporaine et danse kathak indienne dans un dispositif scénique imaginé par Anish Kapoor.
The Prom de Lorena Nogal raconte avec humour l'aversion pour les fêtes de la chorégraphe, entre moments gênants et dépassement de soi.
In Memoriam de Sidi Larbi Cherkaoui est un merveilleux pas de deux qui interroge le lien ténu entre mémoire et réalité, passé et présent. Entre mouvements d'attraction et de répulsion, les danseurs explorent le sens du mot « harmonie ».
Whim d'Alexander Ekman est un voyage émotionnel, une chorégraphie surprenante, drôle et pleine d'imagination où s'enchaînent des mouvements d'une synchronisation impeccable entre les dix-huit danseurs.

« D'abord, un surgissement de corps emportés par rafales sur des percussions bien sèches. Ensuite, des fréquences lumineuses variables entre obscurité et rougeoiement, balayage atmosphérique qui ne faiblira pas pendant toute la représentation. Avec cette pièce, le chorégraphe impose un style urgent, de haute précision, dont la beauté sèche et nette hypnotise. » Télérama (à propos de Kaash)

Kaash (extrait)

The Prom (extrait)

In memoriam (extrait)

Whim (extrait)

Kaash Chorégraphie Akram Khan. Musique Nitin Sawhney. Scénographie Anish Kapoor. Lumières Aideen Malone. Costumes Kimie Nakano. Confection des costumes Paca Naharro. Aide à la chorégraphie Eulàlia Ayguadé Farro, Nicola Monaco.
The Prom Chorégraphie Lorena Nogal. Musiques Petern Skellern, Hans-Peter Lindstrøm, Perfume Genius. Composition musicale Manuel Rodríguez. Création lumières Victor Cuenca. Création costumes Manuel Rodríguez et Lorena Nogal.
In Memoriam Chorégraphie Sidi Larbi Cherkaoui. Musique A Filetta. Costumes Maribel Selma.
Whim Chorégraphie Alexander Ekman. Musique Antonio Vivaldi, Marcelle de Lacour, Edmundo Ros, Nina Simone. Costumes Alexander Ekman. Lumières Alex Kurth.

Production : Diputació de Barcelona et Institut del Teatre. Production de tournée : Le Trait d'Union. Vilain ! © Photo Florian Jarrigeon. Théâtre à cru est conventionné par le Ministère de la culture – DRAC Centre-Val de Loire, porté par la Région Centre-Val de Loire et soutenu par la Ville de Tours. Coproductions : les Scènes du Jura – Scène nationale Dole, Lons-le-Saunier (39), Théâtre Olympia – Centre dramatique national de Tours (37), La Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle, Villeneuve-lez-Avignon (30), MCB° Maison de la Culture de Bourges – Scène nationale (18), le Quai – Centre dramatique national d'Angers – Pays de Loire (49). Aide à la création : Conseil départemental d'Indre-et-Loire. Aide à la résidence et soutien à la diffusion : La Minoterie – Pôle de création jeune public et d'éducation artistique, Dijon (21), CREA / Festival Momix – Scène conventionnée Jeune Public d'Alsace (68). Avec le soutien du Jeune Théâtre National. Construction du décor : Atelier de la MCB° Maison de la Culture de Bourges – Scène nationale (18). Accueil en résidence : La Chartreuse – Centre national des écritures du spectacle, Villeneuve-lez-Avignon (30), Le Quai – Centre dramatique national d'Angers – Pays de Loire (49), Les Scènes du Jura – Scène nationale Dole, Lons-le-Saunier (39), le Volapük, Tours (37), l'Espace Malraux – Scène de Touraine, Scène régionale de Joué-lès-Tours (37), le 37e Parallèle, Tours (37).

© photo : Jean-Louis Fernandez, Franck Thibault, Ros Ribas, Luis San Andrès

Site de la compagnie

IT Dansa est une jeune compagnie de danse qui s'inscrit dans le cursus d'études post universitaire de l'Institut del Teatre de Barcelone. Elle est composée de 16 jeunes et talentueux danseurs internationaux, sélectionnés sur audition et qui bénéficient d'une bourse de deux ans pour perfectionner leur technique dans une démarche professionnalisante. Durant ces deux années, ils vont être amenés à travailler avec les plus grands professeurs et chorégraphes. Ils se produiront également dans un large réseau de théâtres et festivals.
Cette formation est un formidable et unique tremplin, plus de 80% de ces jeunes danseurs intègrent une compagnie professionnelle immédiatement après leur sortie d'IT Dansa. À ce jour, la compagnie a produit plus d'une trentaine de chorégraphies, permettant à ces danseurs de travailler avec des chorégraphes renommés ainsi qu'avec de nombreux talents émergents. Le répertoire de la compagnie est ainsi composé de pièces des plus grands chorégraphes tels que Jirí Kylián, Ohad Naharin, Nacho Duato, Rui Horta, Alexander Ekman, Ramon Oller…
Après une carrière de danseuse au Nederland Dans Theater puis avec Nacho Duato - dont elle a été l'égérie durant de nombreuses années, Catherine Allard dirige la compagnie depuis sa création en 1997. Elle s'attache à développer la personnalité des danseurs, leur faire acquérir la maîtrise du mouvement et la conscience de leur corps dans l'espace. Dans ce même esprit, la compagnie cherche continuellement à laisser à ses danseurs l'opportunité de faire leurs premiers pas dans des créations solo.
Les spectacles sont toujours conçus avec une extrême exigence et de la plus grande qualité artistique; ils sont défendus avec talent, fougue et impertinence par tous ces jeunes interprètes.

Directrice artistique

Catherine Allard intègre la compagnie Netherlands Dance Theater en 1980 où elle a eu l'opportunité de travailler sous la direction de Jirí Kylián avec des chorégraphes tels que Billy Forsythe, Christopher Bruce, Ohad Naharin, Mats Ek, Nils Cristie, Hans Van Manen, Daniel Larrieu et Nacho Duato. C'est à cette période qu'elle fit la rencontre de Nacho Duato dont elle devint par la suite sa partenaire de danse et sa muse dans de nombreuses créations pour le NDT. En 1990, lorsque Duato prend la direction de La Compañía Nacional de Danza à Madrid, elle décide de le suivre en Espagne.
Barcelone a marqué un véritable tournant dans sa carrière. En 1996, elle danse pour la dernière fois avec La Compañía Nacional de Danza, six mois plus tard elle obtient le poste de directrice d'IT Dansa. En 2001, elle remporte le Prix National de la Danse décerné par le Département Culturel du gouvernement de Catalogne.
Le travail chorégraphique de Catherine Allard n'a débuté qu'en 1995. Elle a notamment créer Elle et Aile et Poco a Poco pour La Compañía Nacional de Danza. En 1999, elle crée En Forme de Soi pour IT Dansa, puis Eia Mater et petit estudi sobre la Muixeranga d'Algemesí. Elle a également collaborée avec divers artistes tels que la peintre Britannique Nicole Gagnum ou encore avec Frederic Amat pour Danse noire en 2006.

Kaash

« Kaash déploie une dynamique à nulle autre pareille et une gestuelle fulgurante. Prélevée dans une sorte de flux continu, la chorégraphie, d'une rapidité ahurissante, laisse apparaître une transparence du mouvement, comme menacé de disparaître. Les corps des cinq interprètes sont emportés dans cette dynamique instable. Leur gestuelle complexe, structurée, travaillée par des accélérations intenses, auxquelles succèdent des ralentis fascinants, crée une sensation d'apesanteur ou d'éblouissement. Cette physicalité acérée, véloce et précise engouffre interprètes et spectateurs dans la théorie du chaos. » Agnès Izrine - La Terasse

Whim
« Sur plusieurs musiques rythmées allant de Ravel à Nina Simone, s'enchaînent des mouvements d'une synchronisation impeccable entre les quinze danseurs. C'est assez déroutant de voir tous ces corps en harmonie parfaite et toutes ces émotions passersur le visage des artistes. Le public ne s'y trompe pas en saluant les artistes par stanting ovation. » Florent Sevin - à la Une