Dark Waters

FILM AMÉRICAIN DE TODD HAYNES | 2020 | 2H07
AVEC MARK RUFFALO, ANNE HATHAWAY, TIM ROBBINS

Un avocat spécialisé dans la défense des industries chimiques est interpellé par un paysan, voisin de sa grand-mère. Il va découvrir que la campagne idyllique de son enfance est empoisonnée par l'usine d'un puissant groupe chimique, premier employeur de la région. Afin de faire éclater la vérité sur cette pollution mortelle, il va risquer sa carrière, sa famille, jusqu'à sa propre vie... D'après une histoire vraie.


HORAIRES

mercredi 16:30 | 20:45
jeudi 16:00 | 18:30 | 20:45
vendredi 16:30 | 20:45
samedi 14:30
dimanche 14:30 | 18:30

vendredi 16:15
samedi 16:15 | 20:45
dimanche 14:30
mardi 16:15 | 18:30 D


Dossier de presse
Dossier pédagogique
Abecedaire


EXTRAITS DE PRESSE

Un réquisitoire subtil et haletant. Télérama
Dans la veine d'« Erin Brockovich », « Dark Waters » est un film engagé servi par un récit captivant. Le Parisien
Servi par un interprète admirable d'abnégation, Mark Ruffalo, et par les compositions crépusculaires du chef opérateur Ed Lachman, Haynes travaille à la manière de certains peintres de l'âge classique : le sujet de son tableau se fond dans un paysage apocalyptique, dont il finit par n'être plus qu'un détail. Le Monde
La mise en scène énergique de ce thriller qui réussit le prodige d'être clair et pédagogique sur un sujet aussi complexe, bénéficie aussi du jeu, tout en finesse et nuances, de Mark Ruffalo (...). La Croix
Solidement scénarisé et mis en scène, Dark Waters raconte l'engagement de Bilott et s'interroge, dans la meilleure tradition du cinéma américain politique, sur la complexité du combat de la démocratie contre les intérêts financiers. Marianne
Todd Haynes ne nous offre pas tout à fait le thriller haletant vanté par l'affiche, plutôt un film de dénonciation sérieux, complexe et soigné, qui adopte le profil tout en discrète pugnacité de son héros (Mark Ruffalo, habité par son personnage). La Voix du Nord
En mettant en scène le combat solitaire d'un avocat contre un géant capitaliste néfaste, Todd Haynes plonge dans un cinéma hollywoodien étonnamment classique, mais en profite pour justement explorer et interroger l'héroïsme au cœur de son dispositif. Les Fiches du Cinéma
L'information est glaçante mais dit bien aussi que nous sommes tous liés les uns aux autres par un destin commun. Impossible de ne pas sortir de ce film sans être remué par cette idée. Impossible non plus de ne pas avoir envie de courir chez soi bazarder toutes ses poêles en Téflon. Première