Le 13 décembre à 18h, séance suivie d'un débat avec les représentants de Confédération Paysanne 76 et de Solidarité Paysans.

Au nom de la terre

FILM FRANÇAIS DE ÉDOUARD BERGEON | 2019 | 1H43
AVEC GUILLAUME CANET, VEERLE BAETENS, ANTHONY BAJON, RUFUS

Pierre a 25 ans quand il rentre des États-Unis pour retrouver Claire, sa fiancée, et reprendre la ferme familiale. Vingt ans plus tard, l'exploitation s'est agrandie, la famille aussi. Ce devrait être le temps des jours heureux mais les dettes s'accumulent et Pierre s'épuise au travail…
« Sur plus de 40 ans, un film qui rend compte de façon sensible des transformations du monde paysan, avec un souci de réalisme de la part d'un réalisateur qui raconte sa propre expérience familiale. » Le Dauphiné libéré


HORAIRES
LES 11 & 13 DÉCEMBRE

mercredi 16:00
vendredi 18:00 D + débat


Dossier de presse


EXTRAITS DE PRESSE

Le résultat est bouleversant. Le Point
Un film fort. La Voix du Nord
Lui-même fils d'agriculteurs, le réalisateur met en scène le drame de l'endettement des paysans français comme un western crépusculaire. Télérama
Inspiré de la propre histoire du père du réalisateur, un drame qui fait écho aux problèmes que rencontre le monde paysan d'aujourd'hui. Implacable et bouleversant. Le Parisien
Avec une puissance rare, le film s'inscrit dans une mouvance du cinéma français qui, loin de Paris et de l'intimisme en chambre, observe le pays réel et ses souffrances. Marianne
Emouvant, "Au nom de la terre" est, au-delà d'une tragédie épique, le témoin sans fard d'un monde en péril. L'Express