Dernier amour

FILM FRANÇAIS DE BENOÎT JACQUOT | 2018 | 1H38
AVEC VINCENT LINDON, STACY MARTIN, VALERIA GOLINO
D'APRÈS LE LIVRE DE GIACOMO CASANOVA

Au XVIIIe siècle, Casanova, connu pour son goût du plaisir et du jeu, doit s'exiler à Londres. Il y croise à plusieurs reprises une jeune courtisane, la Charpillon, qui l'attire au point d'en oublier les autres femmes...
« Dès que Vincent a su que je pensais à un film sur Casanova, il s'est immédiatement porté volontaire avec une énergie incroyable. (…) Au départ, je ne voyais pas Vincent en Casanova : parce qu'il est français, costaud, avec une image virile, populaire, donc à priori à l'opposé de Casanova. » Benoit Jacquot

HORAIRES

10 > 16 AVRIL

mercredi 18:30
jeudi 18:45
vendredi 20:45
dimanche 16:15
mardi 18:30 D

Le dossier de presse (PDF)

affiche du film

PRESSE

Tout le film résonne de beauté visuelle comme éthique du propos. La mémoire est un leurre qui s'obstine à prendre vie. L'Humanité
Cet homme qui était l'inconstance même […] est soudain frappé de paralysie. Jacquot y voit, lui, une parfaite parabole sur la vieillesse. Ce qu'il montre est la disparition d'un mouvement, un ralentissement, la vie soudain pétrifiée […]. Les Inrockuptibles
Même si le film n'est pas dénué de défauts, il y a longtemps que Jacquot ne nous avait pas autant convaincus. Libération
Contrairement au Casanova de Fellini, qui dépeint une bête grotesque et vulgaire, Benoît Jacquot évacue le mythe pour rendre son humanité au personnage dans un film intimiste, d'une sobre élégance. Le Point
Sur ce canevas tendu, Benoît Jacquot livre une réflexion magistrale et complexe sur la puissance du désir. Les Fiches du Cinéma
Une réussite indéniable qui en dit beaucoup sur la fin d'un siècle comme un écho à notre époque. Positif
Le film séduit grâce à son atmosphère envoûtante, à sa mise en scène élégante et à l'interprétation de Vincent Lindon. Marianne