THÉÂTRE / MERCREDI 13 DÉCEMBRE 20H / GRANDE SALLE / DURÉE ESTIMÉE 1H35 / TARIF A / CONSEILLÉ À PARTIR DE 15 ANS RÉSERVER

AMOUR

MISE EN SCÈNE ET ADAPTATION GUILLAUME BARBOT

CIE COUP DE POKER

Et si on explorait le mot amour sous un axe politique ? Et si on le considérait comme un acte militant, une arme de construction massive, une puissance révolutionnaire ?

 

Guillaume Barbot et son équipe de huit comédiens, danseurs et musiciens, se sont penchés pendant plus d’une année sur la signification du mot amour dans notre société et en tracent une cartographie contemporaine. Ils ont collecté des témoignages et entretiens autour de cette thématique, y adjoignent leurs propres expériences, folies, secrets, corps et états irrationnels. Ils cherchent le sublime de ce mot, ils veulent y croire, absolument. Et créer un spectacle de sensations, mêlant arts et générations, dans une exploration épique et effrénée.

Ils proposeront des rencontres, douces et intimes pour des photomatons amoureux. Puis ils nous entraîneront dans une analyse du mot dans l’histoire, la philosophie, la sociologie, la sémantique. Ils convoqueront Badiou, Gorz, Fromm, Tarkos, Charb, Beethoven, Biolay entre autres manipulateurs du concept. Ils chercheront la contamination et fouilleront entre spectaculaire et intime tous les recoins de ce mot. Amour, amour, quand tu nous tiens !

 

Plus qu'un spectacle, AMOUR est une expérience qui débute dès 19h dans le hall où sont installées des cabines de rencontres amoureuses. Les comédiens proposent aux spectateurs des rencontres individuelles afin d'échanger en toute intimité sur le thème de l'amour. Les cabines seront ouvertes une heure avant et une heure après la représentation. (voir ci-dessous :‘AMOUR’ - UNE SOIRÉE)

Mise en scène et adaptation Guillaume Barbot • Textes du spectacle inspirés de : A.Badiou, A.Gorz, J.Derrida, R.Vaneigem, R.Barthes, Ch.Tarkos, Loic Lantoine, R.J.Ellory, Charb, le Courrier International, le documentaire 'Les invisibles', et différents témoignages récoltés. Les rencontres des cabines sont inspirées du documentaire D'amore Si Vive de Silvano Agosti. Assistante, dramaturge Elise Marie • Avec Mariko Aoyama, Zoon Besse, Johan Bichot, Céline Champinot, Yannik Landrein, Sophie Lenoir. Dans les cabines Pierre-Antoine Chevalier, Louis Caratini • Composition et musiciens live Pierre-Marie Braye-weppe et Linda Edsjö. Scénographie, costumes Cécilia Delestre, assistée de Camille Testa. Conception lumières Maryse Gautier. Montage vidéos Pierre-Antoine Chevalier. Conception sonore Nicolas Barillot. Régie son Sonia Virly. Régie et assistant lumières Franck Pelle. Production et Diffusion Claire Dupont, Premisses Production. Administration Catherine Bougerol.
Production Compagnie Coup de Poker. Coproductions Théâtre de la Cité Internationale, Théâtre Romain Rolland à Villejuif, Théâtre de Chelles, Scène Nationale de Noisiel – La Ferme du Buisson. Soutiens DRAC Ile de France, Adami, Spedidam, CG 77, CG 94. Remerciements Thomas de la Cité Internationale, l'école maternelle Cambrai Paris 19, Denise et l'hôpital Paul Doumer, Les Amandiers à Nanterre, la Ferme du Buisson, le TPV, Jean-Bernard Scotto, l'atelier Sardines et Whisky.

© photo : Cie Coup de Poker.

Site de la compagnie


Plus quʼun spectacle, ʻAMOURʼ propose au spectateur de vivre une soirée en plusieurs étapes, dans le hall du théâtre et sur scène :

1. Deux à Six cabines installées dans le hall du théâtre, pour des RENCONTRES AMOUREUSES

Les cabines sont ouvertes en accès libre avant le spectacle, pendant lʼentracte, et après le spectacle.

Six cabines. Le spectateur en choisit une, au hasard. Il aura alors quatre minutes rien que pour lui. Quatre minutes avec un acteur, une actrice. Quatre minutes de rencontre amoureuse. Quatre minutes seul / seule, en tête à tête. Ce sera doux. Unique. Ecrit sur mesure.

Dans chaque cabine, un acteur ou une actrice attend le spectateur. Avec micros et casques. Pour créer une intimité. Un isolement sonore. A lʼabri des regards et des oreilles. Lʼacteur ne joue pas un personnage mais incarne la pensée dʼun de nos interviewés, dʼune des figures du documentaire italien Dʼamore Si vive. Entre texte et improvisation, une discussion sʼengage. Ne rien forcer, mais parler dʼamour. A deux. Tout sauf un monologue. Et créer une rencontre. Réellement. Pour oublier le théâtre quelques instants, alors que pourtant tout est théâtre.

Ce système a été conçu dans une première étape de notre travail, au Grand Parquet en mai 2016, pour le Festival SPOT du Théâtre Paris-Villette. Les rencontres ont été saisissantes. Les spectateurs ont parlé librement, intimement, dʼamour, de tendresse, de sexualité. Echange simple, conçu pour eux et avec eux.

2. Une forme plateau, en deux parties d’une heure chacune, pour notre ENQUETE SUR LE MOT AMOUR

Le public assistera dans la salle à une forme plus spectaculaire, en deux parties. Avec acteurs danseurs et musiciens. Une exploration du mot amour. Epique. Puissante. Effrénée. Tout partira dʼune conférence sur le mot amour. Sur son histoire, philosophique, sociologique et sémantique. Puis lʼenquête débordera. Chaque acteur / danseur sʼemparera soit dʼun texte (Lettre à D. dʼA. Gorz, Eloge de lʼamour dʼA. Badiou, poème de Tarkos), soit dʼune musique, soit dʼun geste amoureux. Et alors des tableaux, des situations, des silences, des danses, se construiront et se déconstruiront dans des raccords de sensations… tout ce qui dit lʼamour sans le montrer, sans le démontrer,

…Des cabines à la forme collective sur le plateau, tout prendra sens au cours de la soirée. Lʼun nourrira lʼautre. Par sensations. Par échos. Cʼest en vivant le spectaculaire et lʼintime que le mot amour prendra toute sa dimension.

« Défendre lʼamour dans ce quʼil a de transgressif et dʼhétérogène à la loi est bien une tâche du moment » Alain Badiou


Sur le plateau, un CHAMP dʼherbes hautes, dʼherbes sauvages, pour nos chevaliers des temps modernes prêts à la reconquête du mot amour.
De la musique, comme premier fil conducteur, comme soudure pour ce CHANT poétique, cette envolée du coeur et du corps, du beau et de lʼinavouable.
Les textes comme la musique seront portés avec cette énergie du « tout ou mourir ».
Et une dramaturgie de danse. Des raccords de sensation. Des tableaux, des gestes, des flash, des esquisses, tout en mouvement entre corps et textes.

Du théâtre « de sensations » qui donne à penser

Adam et Eve, Lucie et son homme descendu des arbres, la Belle au bois dormant, le courant romantique, la psychanalyse, la révolution sexuelle, la pornographie 2.0 … Lʼhistoire est longue… Et maintenant ? Là, en 2017, on le remplit comment ce mot ? On en est où avec lʼamour et sa part cachée de non-amour ? CHEZ LES ADOLESCENTS ? CHEZ LES NOUVEAUX ADULTES ? CHEZ LES AMOUREUX DES 10 DERNIERES ET 10 FUTURES ANNEES ?

Lʼenquête nous mènera sur le terrain du sentiment, de lʼhumain, de la folie Lʼenquête nous mènera vers notre époque, vers lʼavenir que lʼon construit, vers notre génération qui est en train de reprendre la parole Nous mènera vers un peu plus de croyance. De foi rationnelle, comme lʼécrit Erich Fromm.

On vit dans du virtuel, des possibles à lʼinfini, une solitude qui grandit, des combats qui perdent leur sens. Notre courage nʼest-il pas dʼaimer pleinement ?

Le mot « amour » sans cynisme, sans illumination, sans innocence, sans utopie adolescente, sans Dieu, mais avec conscience, puissance politique et humaine, nʼest-il pas une vraie REPONSE au monde que lʼon nous a laissé ? Il nʼy a quʼune société malade pour parler de maladie dʼamour. Si le monde flanche, cʼest AUJOURDʼHUI que la balance doit pencher du bon côté, demain il sera trop tard.


Chaque création de la Compagnie Coup de Poker part dʼun matériau non théâtral et se le réapproprie intimement par une écriture de plateau, sonore et scénographique, pour en faire un spectacle immersif à part entière

Les « cabines » seront inspirées par…
Le film documentaire : Dʼamore si vive - de Silvano Agosti
Documentaire italien réalisé en 1983 - recherche sur lʼamour (sous-titre du réalisateur)

1983, Parme. Première image : un nourrisson tète le sein de sa mère. Je suis né cette même année, comme certains de mes acteurs dʼailleurs. Cet enfant pourrait être nous. Cette femme, notre mère. Puis sʼenchaînent sept entretiens, sept portraits, où Silvano Agosti, caméra fixe braquée sur les visages, interroge en off sur lʼamour, la tendresse et la sexualité. Quel est votre rapport à lʼamour ? Les réponses sont fulgurantes. Extraordinaires. Une prostituée (qui se suicidera le lendemain de lʼentretien), une jeune mère, un travesti, un transsexuel, un enfant de 10 ans... Portraits dʼune jeune génération en périphérie. Portraits qui laissent sans voix. Cʼest sidérant de beauté. Chaque acteur sʼinspirera de ces portraits de gens "à part". Sept portraits qui éclairent de leurs lumières marginales la pénombre des "normaux"

La forme au plateau sera portée par des chorégraphies, des musiques, et quelques textes.
. Une matière documentaire
Des interviews menées par la compagnie en 2017 – comme une suite du documentaire dʼAmore Si Vive
Des témoignages via Internet : sites de rencontres (Tinder, ect…)

. Des extraits de texte
Eloge de lʼamour, dʼAlain Badiou
Lettre à D., dʼAndré Gorz
Des penseurs: Fromm, Galimberti, Alberoni, Vaneigem, Bourdieu, Barthes
Le poème Amour de Tarkos
Article de Charb

. Des chorégraphies

. Des musiques
Beethoven
Steve Reich
Arvo Pärt
Brahms
Eward Sharp
Benjamin Biolay
Et de nombreuses compositions originales

« L’amour est forcément révolutionnaire. L’amour est politique, quelle que soit la forme qu’il emprunte. L’amour est une arme posée sur la tempe des culs-bénis, des bigots, de tous ceux qui essaient d’en imposer la forme, d’en réguler le côté forcément excessif et subversif. » Nicolas Jung