Jusqu'à la garde

FILM FRANÇAIS DE XAVIER LEGRAND (2016-1H33) logo audiodescription
AVEC DENIS MENOCHET, LÉA DRUCKER, MATHILDE AUNEVEUX
PRIX DE LA MISE EN SCÈNE ET PRIX DU MEILLEUR PREMIER FILM, VENISE 2017, PRIX DU PUBLIC, ANGERS 2018

Le couple Besson divorce. Pour protéger son fils d’un père qu’elle accuse de violences, Miriam en demande la garde exclusive. La juge en charge du dossier accorde une garde partagée au père qu’elle considère bafoué...

 

Le dossier de presse (PDF)

HORAIRES

14 > 20 MARS

mercredi : 16h30 / 20h45
jeudi : 18h30
vendredi : 16h30 / 20h45
samedi : 19h
mardi : 18h30 D

PRESSE

Cette habileté ne relève pas de la manipulation. Une seconde vision de Jusqu’à la garde (et le film en vaut vraiment la peine) révèle que, si l’on a été surpris, on n’aurait pas dû l’être. Le Monde
On ne dit pas par là que "Jusqu’à la garde" est un chef-d’œuvre, mais tout du moins un vrai film sachant évaluer ses distances avec le réel et mettre en jeu l’imaginaire. Dans le cadre du cinéma social à la française, c’est déjà beaucoup. Libération
Tout tend vers le piège, l’étau se resserre peu à peu, dans un crescendo absolument terrorisant. Et bouleversant. Télérama
Quittant sa chrysalide de fiction au réalisme épuré, sans emphase ni fioriture, dont l’encrage naturaliste tient entre Depardon et Pialat, Jusqu’à la garde adopte progressivement les coutures du film noir. Les Inrockuptibles
Admirablement maîtrisé, superbement joué par un impressionnant trio d’acteurs, ce thriller psychologique plonge dans le processus destructif des violences conjugales. La Croix
Un choc cinématographique sur un sujet délicat. Le Nouvel Observateur
Xavier Legrand frappe fort avec un thriller parfaitement maîtrisé sur la violence conjugale. Le Journal du Dimanche