The Glossy Sisters

Premier café curieux de la saison en compagnie des nouvelles pépites du jazz vocal.

Ces trois ravissantes demoiselles apportent un souffle nouveau au jazz vocal féminin. On ne peut s’empêcher de penser aux Andrews Sisters d’avant-guerre ou encore aux Puppini Sisters à ceci près, qu’elles, ne sont pas soeurs ! Accompagnées à la contrebasse rythmique par Michel Molines, Marion Chrétien, Lisa Caldognetto et Claudine Pauly offrent de superbes reprises du répertoire de la chanson française en version jazz (Boris Vian, Edith Piaf…) mais également, et c’est ce qui a fait leur renommée, des reprises plus modernes de Beyoncé, Adèle ou encore Katy Perry. Un cocktail frais et moderne porté par trois voix délicieusement complémentaires. Elles swinguent, scattent, rappent et imposent leur style avec une expressivité et une élégance non dénuée de charme et d’humour. Dans une ambiance pop et légèrement vintage, The Glossy Sisters offrent un véritable spectacle empreint de féminisme.

 

« Sexy et d’un talent fou. Voix tressées les unes aux autres, accents cuivrés, acidulés, hauts perchés, danse des octaves, charpente jazzy, percussions mutines inventées avec les moyens du corps, dentelle serrée des arrangements : le tout accompagné, sous le tempo bourré d’énergie de Michel Molines, du coeur battant de la contrebasse. » Le Parisien

DISTRIBUTION

Marion Chrétien voix, composition, arrangements, beat-box, percus corporelles. Lisa Caldognetto voix, composition, arrangements, beat-box, percus corporelles. Claudine Pauly voix beat-box, percus corporelles. Michel Molines contrebasse, guitare.


Production Kollision Prod

© photo : Leny Guetta

Site de la compagnie

SI VOUS AIMEZ CE SPECTACLE, VOUS AIMEREZ PEUT-ÊTRE :

Thomas Pitiot chante Vassiliu
Las Hermanas Caronni

Le groupe, formé en mars 2014 nait en réalité un an et demi auparavant, lorsque Marion Chrétien et Lisa Caldognetto, amies de longue date ayant partagé la scène ensemble pendant plusieurs années, décident de laisser libre cours à leur envie commune: créer un trio jazz vocal féminin (qui déménage!). Mais un trio qui leur ressemble: ni totalement swing, ni trop rétro, assez moderne, et pas question de reprendre "texto" les arrangements de leurs prédécesseurs (Andrews Sisters, The Puppini Sisters..)!

Non, les Glossy Sisters ce sera un mélange de tout ce qui les anime: des morceaux modernes (Beyoncé, Katy Perry, Adele) comme de plus grands classiques (Piaf, Boris Vian), des compositions originales, un soupçon de beat box, quelques percussions corporelles... et plus d'un an d'arrangement et de cessions de travail acharnées sur logiciel audio pour y parvenir.

Oui, mais une fois le répertoire monté, il manque quelque chose: la troisième Glossy qui viendra donner vie au projet en leur prêtant la voix d'alto qui leur fait défaut. Et c'est naturellement que Lisa et Marion se tournent vers Claudine Pauly (ancienne élève de Marion pour la petite histoire!) pour compléter le trio.

Les voix s'emboîtent tout de suite, ça marche! Sauf que les Glossy ont encore besoin d'un dernier élément pour que l'harmonie soit totale: leur contrebassiste, pilier de leurs arrangements, sans quoi ils ne "sonneraient" pas. Michel Molines accepte de relever le défi, et le relève même brillamment en y apportant sa touche personnelle musicale et en y ajoutant ses talents de percussionniste, utilisant les ressources/fonctions percussives de son instrument.

Tout y est! Les Glossy Sisters (and Bassy Bro') sont au complet, et le font savoir tout de suite par un premier clip "I kissed a Girl", largement partagé sur les réseaux sociaux dès sa sortie (30 000 vues en quelques mois). Clip qui permet au groupe de signer rapidement de nombreuses dates et de se produire dans plusieurs festivals et clubs de jazz à travers la France.

Fin 2014, en moins de 8 mois d’existence, les Glossy ont déjà ont déjà 30 dates à leur actif! "La révélation jazz vocal de l'année" (Le Progrès)

L’année 2015 sera l’année des concerts qui s’enchaînent, des plus grands festivals de jazz de la région Rhône-Alpes (Jazz à Vienne, co-plateau André Manoukian, Opéra de Lyon, etc), mais aussi l’année du tremplin international CREST JAZZ VOCAL ou elles remportent à l’unanimité le prix du jury et le prix du public. Elles signent à la fin de l’année avec NEMO MUSIC (management/booking)

En 2016: Le groupe prépare la sortie de son premier opus, le 24 mars avec un concert de sortie au Duc des Lombards à Paris et une date de concert à Lyon à l’Espace Tonkin le 29 mars (ville berceau du groupe), et prépare une tournée 2016 déjà bien étoffée !

A suivre de très près !!!

La nouvelle révélation du jazz vocal de la scène lyonnaise s’appelle Glossy Sisters. Le projet musical du groupe, réunissant trois voix féminines et une contrebasse, s’inscrit dans le style glamour, vintage, pop, swing, popularisé par les Anglaises des Puppini Sisters. Les trois jeunes chanteuses ont fait leur apprentissage au Conservatoire et ne sont pas des inconnues. Marion Chrétien se produit avec Black Narcissus, tourne et enregistre avec Laomé, un groupe soul/jazz auquel Lisa Caldognetto prête également sa voix. Lisa travaille aussi avec Loop Deluxe. Claudine Pauly est l’une des choristes du Motown Revival. Quant à Michel Molinès, jeune prodige de la contrebasse formé au Conservatoire de Chambéry, il est impliqué dans plusieurs projets. Musicien polyvalent, membre du collectif Pince Oreille, il se produit régulièrement dans les clubs de la région. Les Glossy Sisters passent en revue très personnalisée Boris Vian, les standards de jazz et tubes internationaux réarrangés, comme « I kissed a girl » de la chanteuse pop Katy Perry, titre à partir duquel Marion, Lisa et Claudine ont réalisé une vidéo qui fait un tabac sur YouTube. Les voix swinguent, scattent, rappent et s’imposent avec un sens des nuances, une expressivité et une élégance non dénuée de charme et d’humour. Le Progrès.fr

Arrangements millimétrés, gestuelle maîtrisée, swing de la bonne époque, comme ressorti du placard. C’est en anglais, on n’y comprend rien mais pour swinguer, ça swingue. « Elles envoient » dit une voisine. Et ça prend pas des plombes pour se dire qu’on a à faire à de vraies chanteuses, bourrées de talent. Puis, tiens, c’est pas banal, elles chantent aussi en français. Et pas que des niaiseries. Comme si, derrière les brutes mâles se planquaient des sentiments tendres, des émotions sincères qu’elles vont aller chercher. Elles nous apprennent « On dit pas madame, on dit Mademoiselle », elles revisitent « Johnny, fais-moi mal ». Et, ce qui semblait vraiment écrit, appris, interprété, laisse place au premier solo. Yes. Un vrai solo vocal. Pas chichiteux-mégoteur, engagé, osé. Elles tentent de chauffer la salle, elles ne savent pas qu’on est chaud déjà... Culturejazz.fr

Bulles de Culture a succombé aux charmes des des 3 belles voix et une contrebasse de The Glossy Sisters. Séduit par leur reprise jazz de la chanson à succès de Katy Perry, I Kissed A Girl, nous avons poussé la porte du Duc des Lombards le 24 mars 2016 pour les voir en live présenter un premier album studio Babillages, jazzy et vintage à souhait. C’est un coup de cœur Bulles de Culture ! (...) Leurs voix, leurs claquements de doigts, la contrebasse et la boite à rythme qu’elles contrôlent depuis la scène donnent à chacun de leurs morceaux un groove entraînant et original. Il est difficile de ne pas se laisser emporter par l’enthousiasme de Marion Chrétien, Lisa Caldognetto et Claudine Pauly.(...) Aussi à l’aise en anglais qu’en français, The Glossy Sisters offre en studio (pour l’album Babillages) comme en live des prestations de premier plan. En compagnie de leur discret mais talentueux contrebassiste, Michel Molines, les trois filles transmettent leur énergie, leur joie et leur plaisir à interpréter ces morceaux... Bullesdeculture.com