prev


  • ÉTAPE DE TRAVAIL
    LUNDI 7 AVRIL À 18H30
    STUDIO

    SONS SONGS SONNETS

    PABLO ELCOQ CHANTE WILLIAM SHAKESPEARE

    Dans une écriture musicale « populaire » tantôt intimiste, exaltée, ironique, onirique, Pablo Elcoq met en chanson treize sonnets de William Shakespeare. En solo, il les interprètera dans leur langue d’origine, s’accompagnant de guitares, basse, accordéon, percussions… En voix off, Jean-Claude Dreyfus viendra ponctuer la musique et répondre au chant par les traductions françaises des poèmes. Le spectacle étant en pleine construction, Pablo Elccoq nous invite à découvrir une étape de travail, un moment d’échange et de rencontre autour du projet.

    Entrée libre (Réservations conseillées).

    http://www.pabloelcoq.com

    5 Sonnets sont en libre écoute sur la borne multimédia située dans le hall de DSN

  • NOTE D’INTENTION

    Un concert poétique. En 2001, j’ai créé le spectacle « le Do Des Mots », mettant en chansons un florilège de poèmes d’Arthur Rimbaud. Je fus très touché de voir comme ce répertoire avait pu rassembler divers profils de public. L’écriture poétique, ainsi donnée à entendre, semble plus directement accessible à ceux qui y sont a priori réfractaires et propose un autre type de « lecture » à ceux qui y sont déjà sensibles. Poésie et musique me semblent intimement liés et complémentaires. (...) L’enjeu est donc d’en livrer humblement une version subjective, participant, à ma façon, à la transmission des sonnets de William Shakespeare.

    Pourquoi les sonnets de Shakespeare ? Depuis longtemps, je voulais renouer avec cet exercice d’associer poésie et musique quand j’ai découvert les sonnets. A leur lecture, j’ai été frappé par leur musicalité, le « groove » de ces vers et par cette sorte de spleen qui m’a rappelé l’essence même du blues. Séduit par la richesse, l’intelligence et la sensibilité de cette œuvre trop méconnue, j’ai donc entrepris leur mise en chansons dans cette veine. Mais, au fur et à mesure de la composition, je me suis aperçu que la palette d’humeurs et d’ambiances était bien plus vaste, m’amenant à élargir le spectre musical en y mêlant des influences rock, folk, soul, parfois un peu tzigane. Du registre de l’introspection à celui de l’émotion en passant par l’humour, Shakespeare nous livre ici ses pensées, ses états d’âmes concernant son rapport à l’Amour et à l’être aimé. Mais il va bien au-delà de sa propre personne en y traitant des sujets tels que la beauté, le temps, la médiocrité humaine, le pouvoir, la solitude… Il nous ramène sans cesse à quelque chose d’universel. En découle mon choix d’un répertoire solo intimiste portant une écriture musicale actuelle et « populaire » au sens noble, riche en couleurs, jonglant avec la présence de Jean-Claude DREYFUS, en voix OFF, que l’on pourrait interpréter comme une pensée que l’on peut entendre…

next